"Je vais passer pour un vieux con" de Philippe Delerm

Une bonne écoute de la société par le biais de petites phrases énoncées par tous
Advertisement

De grandes choses dans des petites

L'écrivain Philippe Delerm le dit lui-même, il n'est pas un romancier dans l'âme. C'est vraiment dans l'écriture de textes courts qu'il jubile réellement. Et il a du prendre beaucoup de plaisir à rédiger son dernier livre " Je vais passer pour un vieux con". C'est un recueil où il analyse avec drôlerie et causticité des petites phrases prononcées par tout le monde. Pour s'aider, il a eu recours à une écriture qui selon lui ne fait pas partie du politiquement correct. " Je trouve ça stimulant de m'attaquer à des sujets non évoqués et d'autant plus lorsqu'il s'agit d'employer un adverbe qui représente l'enfant maudit du style aujourd'hui. De nos jours, il faut avoir une écriture la plus svelte possible." Un adverbe de rien du tout qui selon lui en dit long c'est "maintenant". " Je parle d'un vélo et d'une personne âgé qui dit à quelqu'un de plus jeune : " Tu peux le prendre, je ne m'en servirai plus maintenant. Ce maintenant est assez poignant et contient plein de choses. Je vais continuer à vivre et puis de l'autre côté, la vie ne sera plus tout à fait la vie."

La vie sous tout rapport

Evoquant les nouvelles technologies, il parle avec véracité du portable et du fameux et bien triste " Vous n'avez aucun nouveau message". Avec une plume compatissante, il fait bien la différence entre "La maison n'accepte pas les chèques" et "La maison n'accepte plus les chèques". Que ce " plus" en dit long sur les efforts réalisés : " " Le client est roi, tout ce qui leur importait c'était de se dévouer sans trêve, de donner du plaisir, du réconfort, du bonheur, peut-être. Mais trop c'est trop. On a usé et abusé de leur naïveté, de leur incommensurable humanité." Et que dire de cette phrase à la fois pleine de résignation et d' optimisme : " C"'est peut-être mieux comme ça". Une parole prononcée par celui qui est quitté. Là encore Philippe Delerm utilise un petit mot le " peut-être" pour discourir et appuyer son raisonnement. La liste est longue de phrases étudées avec nuance et parfois avec une certaine moquerie. Mais tout le monde y trouve son compte et l'on peut tous se reconnaître à travers ces propos justes et réalistes..

Agnès Figueras-Lenattier

Advertisement