Ma vie de Sofia Tolstoï

Resté jusqu'à présent inédit, ce livre écrit par la femme du grand écrivain Léon Tolstoï est un poignant témoignage sur sa vie et celle de son mari..
6

Jugeant ce manuscrit extrêmement personnel, la famille s'était jusqu'à présent opposée à sa publication. Or, pour notre plus grand intérêt, cette imposante autobiographie ( 1015 pages et six parties) peut maintenant circuler entre nos mains. Traduite du russe par Luba Jurgenson et Marie Louise Bonaque, elle s'arrête en 1901 neuf ans avant la mort de l'écrivain. " Je n'ai point entre les mains explique Sofia Tolstoï les écrits intimes de mon mari concernant les dernières années de sa vie, c'est ma fille Sacha qui les a en sa possession"..Sofia Tolstoï 18 ans a épousé Léon Tolstoï 32 ans le 23 septembre 1862. Ils auront treize enfants dont neuf survivront.

Une femme aimante

Cette femme souvent punie dans son enfance car elle ne faisait pas ses devoirs s'est dévouée corps et âme à son mari et à ses enfants.. Elle aimera l'écrivain d'un amour profond jusqu'à la fin de ses jours et il le lui rendra tout autant. " En 43 ans de vie commune, nous ne trahîmes jamais notre amour réciproque". Constamment absorbée par les soucis quotidiens, et en proie à des grossesses bien souvent très difficiles, elle participera toute sa vie aux œuvres de son mari et à partir de 1885, s'occupera de la publication de ses œuvres complètes . On sent chez elle une frustration et la sensation quasi permanente de se sacrifier, et de ne pas vraiment exister face au génie de son mari. Et pourtant elle a de nombreuses capacités intellectuelles qui n'auront pas l'occasion de véritablement s'épanouir. Elle aussi écrit et d'ailleurs à 16 ans elle rédige une nouvelle qui plaira beaucoup à l'écrivain et dont il s'inspirera pour " Guerre et Paix"..

Un portrait détaillé et intime

Dans cette autobiographie, Sofia Tolstoï dépeint avec précision le cheminement intellectuel de Tolstoï et montre son côté changeant et paradoxal. " Ses sentiments à mon égard variaient sans cesse, de la passion à l'indifférence, des plus hautes appréciations de ma personne à l' extrême opposé". On apprend que Tolstoï corrigeait beaucoup et qu'il lui arrivait d'expédier un télégramme pour changer un mot. S'intéressant à des domaines très divers , il se passionne pour son domaine, pour l'apiculture, aime monter à cheval, chasse beaucoup, et apprendra à fabriquer des bottes. D'après sa femme, son écriture atteignait les sommets lorsqu'il aimait tous les personnages qu'il décrivait. Elle affirme aussi que ses crises de foi, lui inspiraient des œuvres négatives, pessimistes, sombres. " Je pense souvent que n'était sa maladie du foie chronique, il aurait écrit autrement et qui sait peut-être mieux".. Ce livre regorge de détails intimes sur Tolstoï et c'est sûrement un des témoignages les plus précieux pour se familiariser avec ce grand écrivain..

Sur le même sujet