Yi Jing et chakras

Même s'ils ne sont pas issus de la même culture, dans un tirage Yi Jing, chaque ligne d'un hexagramme peut être associé à un chakra.

La lecture et l’interprétation des tirages Yi Jing peut être mis en relation avec celle des chakras . Cette correspondance donne un éclairage intéressant et peut permettre une compréhension différente et plus parlante d'une situation et de l'approche qu'on doit en avoir.

Yi Jing et chakras, qu’est ce que c’est?

Les chakras sont issus de la culture indienne; c’est une des bases fondamentales du yoga. On en dénombre sept principaux, tous situés sur la colonne vertébrale, ils sont associés à des éléments, des organes, des qualités et également à des étapes de progression dans l’éveil spirituel.

Le Yi Jing est un ouvrage chinois qui a servi de base à l’élaboration de la culture chinoise. Soixante-quatre hexagrammes décrivent les 64 énergétiques que les anciens ont recensés. Ces figures sont composées de six lignes yin ou yang.

Les correspondances entre chakras et lignes des hexagrammes

- La première ligne d’un hexagramme est le point de départ, la base de la situation. Elle indique la façon dont on aborde le problème. Le premier chakra est celui de la base, de notre enracinement, c’est l’entrée en matière dans le sujet dans les deux cas.

- Deuxième ligne et chakra sont très actifs, ils sont associés aux actions dans le monde, dans le concret, à la joie de vivre, «l’envie de faire».

- Troisièmes ligne et chakra représentent notre capacité à prendre des décisions; c’est la confrontation entre soi et l’extérieur, la façon dont nous nous positionnons face aux autres et notre capacité à mettre des limites ou à s’ouvrir.

- Quatrième ligne et chakra sont liés au cœur, à la façon d’accueillir et de donner aux autres. Le Yi Jing évoque la communication alors que le chakra parle plutôt de sentiments, mais il s’agit bien de notre capacité à entrer en relation avec son entourage, à partager des sentiments, à s’ouvrir ou pas.

- La cinquième ligne du Yi Jing est appelé ligne souveraine car elle représente la personne. Le cinquième chakra, situé au niveau de la gorge, et par là même souvent associé à notre capacité à communiquer est de façon plus large celui qui fait le lien entre notre tête et notre corps, il permet de donner une cohérence à l’ensemble, il parle de notre identité.

- La sixième ligne est la plus proche du ciel, c’est aussi celle qui nous projette dans un autre hexagramme, donc dans une situation à venir. Le sixième chakra est lié à notre intuition, il est le «troisième œil », situé au niveau du front entre les sourcils. Les deux parlent d’une intuition globale, qui permet de voir la situation dans son ensemble et au-delà.

Comment les lire dans un tirage Yi Jing?

Lors d’un tirage, quand une ligne mute elle donne une indication sur le chakra impacté, c’est celui qui est généralement en faiblesse ou à mettre en action dans la situation posée.

Par exemple, si l’on s’interroge sur un changement d’orientation professionnelle et que la première ligne mute, on doit revoir ses bases: le problème a-t-il été correctement évalué? La question est-elle la bonne? La troisième va parler d’un risque de décalage ou de difficultés lorsqu’il s’agira de présenter son projet à son environnement. Si c’est la quatrième qui mute, des efforts particuliers doivent être portés sur sa façon de rentrer en relation avec les autres. Lorsque la cinquième ligne mute et que tout le reste est stable, on est l’élément central de la situation, l’environnement étant somme toute «en attente».

Quand aucune ligne ne mute, le tirage indique une situation figée. Les chakras sont bien installés, posés, mais peut-être parfois un peu trop: le mouvement provient d’un déséquilibre et il faudrait parfois en dynamiser certains, pour débloquer la situation.

A l’opposé, quand plus de trois lignes mutent, la situation est en ébullition, et il y aurait besoin de méditer pour retrouver un calme intérieur.

Dans les deux cas, la lecture des lignes dans le Yi Jing et des chakras commence par le bas (la terre, l’enracinement, le concret) et remonte. Les lignes et chakras centraux parlent de cœurs, de relation aux autres, des capacités humaines à communiquer et se positionner. Les deux lignes et chakras du haut sont davantage en relation avec la partie céleste des hommes: intuition et vue globale d’une situation.

Et le septième chakra?

Dans la représentation traditionnelle indienne la plus répandue, on dénombre sept chakras de base (il y en a en réalité plus). Le septième chakra est situé au sommet du crâne, il est en rapport avec la spiritualité, il dépasse notre propre corps. On pourrait dire que c’est celui qui nous relie à l’environnement de façon plus vaste, c’est-à-dire en des termes plus «mystiques» à l’Univers.

Ce chakra se retrouve tout entier dans l’hexagramme tiré, qui décrit la situation énergétique dans laquelle nous sommes plongés.

Sur le même sujet