Alice de Andrade cinéaste brésilienne

Alice de Andrade fille du réalisateur Joaquim de Andrade sort en France sa dernière création "Memoria Cubana", dans une carrière éclectique.

Alice de Andrade est née au Brésil, à Rio de Janeiro, le 19 septembre 1964.

Son père est le réalisateur Joaquim Pedro de Andrade ( " Macunaïma ", " O padre e a moça" ).

Des études à Cuba

Tombée très jeune dans le chaudron cinématographique, elle fait des études à l'Ecole Internationale de Cinéma et deTélévision de San Antonio de Los Banos à Cuba.

C'est là qu'elle apprend toutes les techniques des métiers du cinéma. C'est dans ces années d'apprentissage qu'elle tisse avec Cuba des liens très forts et des amitiés irréversibles.

La mise en scène

Elle commence sa carrière très jeune en 1983, à l'âge de 19 ans, comme assistante à la mise en scène pour des films publicitaires. C'est ainsi qu'elle travaille avec Walter Salles Jr, Carlos Diegues, plus tard avec Michel Blanc et Jean -Paul Goude.

Elle sera stagiaire à la mise en scène pour le film de John Boorman "La forêt d'émeraude" et scripte pour le long métrage " Malandro " de Ruy Guerra et Chico Buarque.

Puis elle est assistante à la mise en scène de Walter Lima Jr pour " Ele o boto ", d'André Téchiné pour "Passage du Tropique ", de Jean-Pierre Richard pour la série télé française " Marie Galante ", de Pascal Bonitzer pour " Encore ", d'Olivier Assayas pour " Irma Vep ", de Sophie Tatischeff pour le " Comptoir de Marie ".

Les documentaires

Chef monteuse de documentaires" La crinière noire ", " La rivière de Janvier ", " La grande faune en France", " Des animaux et des hommes ", elle réalisera " Luna de miel " pour Channel Four Television, "Dent pour dent " une fiction qui lui vaut un prix au festival de Brasilia et une projection au Festival de Cannes," Deux portugais à Paris " pour Arte, " Le pari Burkinabé " pour RFO et Seasons, sur l'écologie au Burkina-Faso, " La télé des fous " pour Canalplus et " Samba da Bençao " " Sem Contençao " clips de la chanteuse Bebel Gilberto pour France2.

Les oeuvres majeures

Son premier long métrage sera "Le diable à quatre" en 2004.

Après avoir assuré la coordination technique de la restauration numérique des films de son père, elle organise la rétrospective intégrale de ces films restaurés pour la 63ème Biennale de Venise en 2006.

Elle présente en 2008 " Memoria Cubana " réalisé avec Ivan Napolès,coproduit par Ciné Cinéma, Mécanos Productions, film français- cubain- brésilien.

Elle avait produit une série de 4 courts- métrages " Nosotros Cubanos " en 1991. Mais avec " Mémoire Cubaine " l'ampleur du projet réalisé est patente.

Il a fallu rechercher, classer, restaurer une foultitude de pellicules,mises au patrimoine de l'Unesco avec l'aide de la Fédération Internationale des Archives du Film, pour pouvoir à travers les cinéastes, poser un regard cubain sur l'histoire du siècle dernier.

Peu de moyens, beaucoup d'énergie,des bouts de ficelle. Mais, au final, un documentaire fort, présentant, à travers les "Noticieros", les révolutions du 20ème siècle, avec l'histoire et la légende, le mythe et la vérité, le fantasme et la réalité.

Pendant 30 ans, de 1960 à 1990, de manière hebdomadaire, l'Institut Cubain de l'Art et de l'Industrie Cinématographiques a sorti le "Noticiero" de 10 minutes sur les évènements cubains et mondiaux, soit 1493 films et 250 heures d'images.

Le film qui les a magistralement utilisées, a reçu de nombreuses distinctions, aux festivals de Fortaleza au Brésil, de La Havane à Cuba, de Rio Janeiro, de Maputo ( Mozambique ), récompenses couronnant un travail colossal et talentueux.

70 minutes fortes et spectaculaires au sens propre du terme...

Sur le même sujet