Un peintre issu de la maladie mentale:Joseph Di Vittorio

Un artiste né de la maladie mentale et qui exprime l'ambigüité de son art entre noir et blanc,entre tristesse et joie
5

Joseph di Vittorio,d'origine italienne est né en 1942 au Maroc.

enfance

Un oncle artiste chanteur,une mère "stoppeuse",un père ingénieur cartographe à l'Institut Géographique National.

Alors qu'il a deux ans, il voit son père partir se battre en Italie.

Tout petit il" chante sur le pot".Les balades italiennes résonnent à ses oreilles.

A seize ans il gagne, avec sa famille, la métropole.

Guitare,blues, Hugues Auffray...

Un père envahissant,une mère hyperprotectrice.

Il fera du cabaret avec son frère.

une vie normale

Après un premier mariage, il rencontre sa" muse" Sylvie, il y a 34 ans.

5 enfants musiciens, l'un professeur de musique, un autre backliner...

Instituteur spécialisé ,on lui annonce une maladie psychiatrique.

de la maladie à l'art

En sortant du rectorat qui le met sur la touche ,il s'achète une boîte de peinture.

Son art ,art brut,art de l'inconscient,à pleine pâte,art du malade mental.

Au fusain il reproduit Balzac,Chateaubriand,Victor Hugo.

Son bien-être,son mal-être sont sur la toile.

un art issu de la maladie mentale

La peinture, régulatrice de l'humeur.

Une maladie bipolaire avec l'enthousiasme et l'abattement, çà donne le clown qui rit,le clown qui pleure.

Une substance qui ne passe pas dans les neurones,remplacée par la création.

Un paysage familier, avec le blanc étalé.

Une oeuvre que sa femme fignole( elle a derrière elle cinq ou six ans de peinture,peinture calme et apaisée).

Joseph di Vittorio,d'origine italienne est né en 1942 au Maroc.

Un oncle artiste chanteur,une mère "stoppeuse",un père ingénieur cartographe à l'Institut Géographique National.

Alors qu'il a deux ans, il voit son père partir se battre en Italie.

Tout petit il" chante sur le pot".Les balades italiennes résonnent à ses oreilles.

A seize ans il gagne, avec sa famille, la métropole.

Guitare,blues, Hugues Auffray...

Un père envahissant,une mère hyperprotectrice.

Il fera du cabaret avec son frère.

Après un premier mariage, il rencontre sa" muse" Sylvie, il y a 34 ans.

5 enfants musiciens, l'un professeur de musique, un autre backliner...

Instituteur spécialisé ,on lui annonce une maladie psychiatrique.

En sortant du rectorat qui le met sur la touche ,il s'achète une boîte de peinture.

Son art ,art brut,art de l'inconscient,à pleine pâte,art du malade mental.

Au fusain il reproduit Balzac,Chateaubriand,Victor Hugo.

Son bien-être,son mal-être sont sur la toile.

La peinture, régulatrice de l'humeur.

Une maladie bipolaire avec l'enthousiasme et l'abattement, çà donne le clown qui rit,le clown qui pleure.

Une substance qui ne passe pas dans les neurones,comblée par la création.

Un paysage familier, avec le blanc étalé.

Une oeuvre que sa femme fignole( elle a derrière elle cinq ou six ans de peinture,peinture calme et apaisée).

Joseph di Vittorio,d'origine italienne est né en 1942 au Maroc.

Un oncle artiste chanteur,une mère "stoppeuse",un père ingénieur cartographe à l'Institut Géographique National.

Alors qu'il a deux ans, il voit son père partir se battre en Italie.

Tout petit il" chante sur le pot".Les balades italiennes résonnent à ses oreilles.

A seize ans il gagne, avec sa famille, la métropole.

Guitare,blues, Hugues Auffray...

Un père envahissant,une mère hyperprotectrice.

Il fera du cabaret avec son frère.

Après un premier mariage, il rencontre sa" muse" Sylvie, il y a 34 ans.

5 enfants musiciens, l'un professeur de musique, un autre backliner...

Instituteur spécialisé ,on lui annonce une maladie psychiatrique.

En sortant du rectorat qui le met sur la touche ,il s'achète une boîte de peinture.

Son art ,art brut,art de l'inconscient,à pleine pâte,art du malade mental.

Au fusain il reproduit Balzac,Chateaubriand,Victor Hugo.

Son bien-être,son mal-être sont sur la toile.

La peinture, régulatrice de l'humeur.

Une maladie bipolaire avec l'enthousiasme et l'abattement, çà donne le clown qui rit,le clown qui pleure.

Une substance qui ne passe pas dans les neurones,comblée par la création.

Un paysage familier, avec le blanc étalé.

Une oeuvre que sa femme fignole( elle a derrière elle cinq ou six ans de peinture,peinture calme et apaisée).

Sur le même sujet