user_images/246864_fr_30778_1362.jpg

ALAIN TEMPLE

Publié dans : Les articles Sports de Alain Temple

Rugby : immersion dans l'univers de l'ovalie

Le rugby est un sport qui a acquis ses lettres de noblesse au fil du temps. Lorsque l'on fait l'effort de mieux le connaître, il se révèle très attractif.

Origines et vulgarisation

L’Angleterre est manifestement le berceau de sport, si l’on en croit bon nombre de spécialistes. En 1823, dans un collège renommé de la ville de Rugby, un jeune homme commet un acte pour le moins iconoclaste : au cours d’un match de football, William Webb Ellis s’empare du ballon à la main pour venir le déposer derrière la ligne de but opposée ! Ce geste marque l’avènement d’un sport nouveau dont la culture s’oppose totalement à l’hégémonie du football, très populaire : en apparence brutal, le rugby se pratique selon des règles difficiles à assimiler et se veut donc élitiste. Ainsi, pendant une très longue période, le rugby est souvent qualifié de sport pratiqué par des gentlemen. Par la suite, le rugby se diffuse au sein des pays du Commonwealth, et procure à certains d’entre eux une renommée non démentie à ce jour : les « Wallabies » australiens et « All Blacks » néo-zélandais en sont l’incarnation évidente. En France, le rugby s’implante tout d’abord en Normandie (proximité géographique avec l’Angleterre oblige !) puisque le premier club se créé en 1884 : Le Havre Athletic Club. Longtemps considéré comme un sport proche de la ruralité, le rugby se diffuse très largement en France grâce, entre autres, aux commentaires télévisuels de Roger Couderc et l’introduction du professionnalisme en 1995.

Joueurs et particularités

La version moderne du rugby se joue à quinze joueurs. La première catégorie de joueurs identifiables est constituée par les avants. Occupant trois lignes distinctes, ceux-ci ont un rôle déterminant lors des mêlées et touches. La première ligne est en contact direct avec les adversaires : elle est constituée de piliers et d’un talonneur. La deuxième ligne est composée de joueurs ayant pour fonction de prendre les balles en touche et assurer une bonne cohésion lors des mêlées. La troisième ligne se caractérise par des joueurs dont la responsabilité est la bonne transmission du ballon entre les avants et les arrières. Ensuite, passées les trois lignes d’avants, l’on trouve des joueurs tels que demi de mêlée et demi d’ouverture : techniciens et stratèges, les spécialistes disent souvent d’eux qu’ils font « vivre le ballon ». Les trois-quarts sont des joueurs à la pointe de l’attaque, d’autant plus qu’il leur faut traverser les défenses adverses pour tenter de marquer des essais. Les centres sont, quant à eux, en charge d’occuper le terrain afin d’être réactifs en phases d’attaque et de défense. Les ailiers sont des joueurs dont la vocation est de déborder les adversaires afin de les mettre en difficulté, avec en ligne de mire « la terre promise », terme souvent utilisé par les amateurs de rugby pour désigner la zone adverse qu’il faut atteindre pour marquer un essai. Enfin, sur la base arrière, il reste toujours un joueur en retrait pour la lecture du jeu et anticiper librement son placement, tant en attaque qu’en défense.

Le rugby est donc un sport exigent mais complet. Très largement médiatisé de nos jours, il est très spectaculaire et demande un sens tactique hors du commun.

À propos de l'auteur

user_images/246864_fr_30778_1362.jpg

ALAIN TEMPLE

Conseiller en insertion professionnelle, je suis passionné par la lecture et l'écriture. Il en va de même pour l'actualité, le sport et la culture au sens large du terme.
  • 66

    Articles
  • 14

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 1

    Abonnements

Poursuivez la discussion!