user_images/246864_fr_30778_1362.jpg

ALAIN TEMPLE

Publié dans : Les articles Beauté & Bien-être de Alain Temple

Sommeil : le connaître pour mieux le préserver

Sujet d'étude passionnant, le sommeil est source de bienfaits et indispensable pour chaque être humain. En voici un bref aperçu.

Le mécanisme du sommeil

Depuis longtemps, le sommeil est un sujet d’étude tant scientifique que médical. Son déclenchement est bien connu et obéit à un processus précis. Le siège du sommeil se situe entre les deux hémisphères cérébraux : la glande pinéale, appelée aussi épiphyse, est une glande endocrine qui sécrète la mélatonine, une hormone spécifique. Cette dernière est libérée à la tombée du jour et permet la détente propice à l’endormissement. Toutes les études démontrent que la sécrétion de mélatonine augmente d’autant plus que l’intensité de la lumière naturelle (liée au soleil) décroît. Ainsi, l’on observe un pic de production de cette hormone entre deux heures et cinq heures du matin, à un moment où le sommeil est souvent le plus profond. En association avec la glande pinéale, l’hypothalamus agit comme un régulateur de la température corporelle et produit d’autres hormones (la sérotonine, entre autres) susceptibles de garantir un bon enchaînement des différentes phases du sommeil.

Les cycles du sommeil

En règle générale, les spécialistes du sommeil s’accordent sur le fait qu’il existe cinq étapes majeures. La première d’entre elles concerne ce que l’on appelle familièrement le « coup de pompe » : pendant un quart d’heure se succèdent somnolence, bâillements, picotement des yeux, paupières lourdes et difficultés de concentration. Ces signes annoncent que le temps du coucher est venu. La seconde étape est qualifiée de « sommeil léger » : elle concerne entre 45% et 55% de la durée totale du sommeil ; si l’activité cérébrale diminue, le moindre bruit est de nature à provoquer un éveil rapide. Au cours des phases trois et quatre, le sommeil devient « profond » et correspond à une durée globale du sommeil comprise entre 15% et 20% : il s’agit d’une période reposante pendant laquelle il est difficile de se réveiller ; la température du corps baisse, le pouls et la respiration deviennent lents et réguliers. C’est aussi au cours de ce cycle que le sommeil est dit « réparateur », car il a pour effet d’effacer la fatigue et recharger l’organisme en énergie. Enfin, la dernière phase est plus connue sous l’appellation de « sommeil paradoxal » et concerne 20% à 25% de la durée totale du sommeil : c’est celle où interviennent les rêves et une forte activité cérébrale, marquée également par des expressions particulières du visage et un rythme cardiaque irrégulier. Cette dernière étape préfigure un moment de pré-réveil très court, puis un éveil plus complet par la suite.

Favoriser le sommeil

Afin de faciliter l’arrivé du sommeil, quelques démarches sont intéressantes à suivre. Tout d’abord, il est important de respecter un rythme « veille-sommeil » spécifique à chaque personne : devancer ou retarder le coucher est source de difficultés quant à l’endormissement ; il convient donc d’identifier l’heure à laquelle les signes annonciateurs du sommeil (bâillements, entre autres) interviennent et se coucher en conséquence. D’autres individus, sujets au stress ou à l’anxiété, accomplissent un rituel du coucher qui les aide à s’endormir : verrouiller une porte d’entrée ou fermer les volets sont des actes suffisamment rassurants pour faciliter le sommeil. La pratique d’une activité physique régulière (pas avant le coucher) telle que la marche est aussi positive, de ce point de vue : la production d’endorphines qui en résulte favorise un sommeil apaisant. Enfin, l’alimentation constitue un facteur prédominant : un repas du soir pris deux heures avant de se coucher, riche en glucides, mais faible en protéines et gras, constitue un régime alimentaire adapté pour faciliter le sommeil. Certains spécialistes préconisent même une simple collation à base de sucres et féculents.

Si le sommeil fait l’objet d’une attention particulière, il intègre une logique de bien-être et de repos qui sont salvateurs pour chaque individu, à tout âge de la vie.

À propos de l'auteur

user_images/246864_fr_30778_1362.jpg

ALAIN TEMPLE

Conseiller en insertion professionnelle, je suis passionné par la lecture et l'écriture. Il en va de même pour l'actualité, le sport et la culture au sens large du terme.
  • 66

    Articles
  • 14

    Séries
  • 1

    Abonnés
  • 1

    Abonnements

Poursuivez la discussion!