Créer des personnages de fiction : une démarche spécifique

Un bon récit est souvent celui qui intègre des personnages marquants, conçus avec un imaginaire et une démarche d'écriture cohérente.
19

Sources d’inspiration

Le point de départ d’une telle démarche réside souvent dans le vécu de l ’auteur. L’utilisation de sens comme la vision et l’écoute est primordiale pour cerner les caractéristiques à transposer, dans le cadre d’un  projet d’écriture . Ainsi, l’observation d’un environnement quotidien est à privilégier : personnes croisées dans la rue, au sein d’un contexte professionnel ou lors d’un évènement spécifique, entre autres. Outre des aspects physiques et vestimentaires, l’on peut également s’attarder sur des aspects comportementaux et de langage, à partir desquels dégager des traits saillants. Pour ce faire, il est utile de se munir d’un petit carnet où seront notées toutes les informations jugées utiles. Ensuite, à tête reposée, rien n’empêche de combiner les caractéristiques de plusieurs personnes observées, afin de créer un seul et même personnage de fiction ; l’effet de relief généré est d’autant saisissant que l’imagination est active et féconde, dans une deuxième phase. Cette même démarche est également utile pour les inconditionnels d’actualité, quelle qu’en soit la nature : la presse, comme le journal télévisé, peuvent constituer un terreau fertile pour donner naissance à des personnages attrayants.

La fiche d’un personnage : le support idéal

Le travail suivant consiste à compiler, de manière ordonnée, l’ensemble des informations collectées. Si le premier réflexe est de les consigner sur une feuille de papier, cette démarche atteint rapidement ses limites. En effet, un tel support, à la longue, n’est pas très facile à manipuler. Dans la mesure où les personnages crées intègrent un synopsis (trame du récit), tout auteur avisé est censé confronter ses protagonistes à l’intrigue et ce, régulièrement au cours de la phase d’écriture. Il s’avère donc intéressant, à côté d’un  synopsis rédigé sur un support papier, de disposer de fiches cartonnées de petites dimensions (idéalement, de type « bristol »). Dès lors, il devient aisé de passer d’un support à l’autre, tout en permettant un contrôle de cohérence permanent, entre les personnages et le scénario dans lequel ils sont impliqués.

Contenu de la fiche d’un personnage

En règle générale, chaque auteur détermine lui-même les informations qui lui sont indispensables pour construire un personnage de fiction. Cela étant, certains critères sont récurrents. Tout d’abord, il convient d’en déterminer l’état civil  en établissant des données proches d’une carte d’identité usuelle. A ce titre, il est nécessaire de prendre toutes les précautions utiles quant à l’utilisation d’un patronyme existant : des problèmes juridiques peuvent éventuellement survenir, en termes d’atteinte éventuelle à l’image . Ensuite, une description physique est indispensable, en n’omettant pas certaines particularités, au besoin. Si l’aspect vestimentaire et la personnalité constituent des dimensions à ne pas négliger, il en va autant pour l’entourage de chaque personnage créé : famille, relations professionnelles et amicales constituent un socle déterminant pour une bonne intégration dans un récit. Enfin, il y a lieu de considérer habitudes et opinions, ne serait-ce que pour alimenter les différentes phases de l’intrigue.

Créer des personnages de fiction constitue donc une démarche fondamentale, si l’on souhaite conduire un projet littéraire aussi viable qu’original.

Sur le même sujet