Le handball : un sport à promouvoir

Peu diffusé dans les médias, le handball rapporte pourtant de nombreux titres à la France. Voici quelques notions concernant ce sport collectif.
11 Août

Les origines

Au commencement, il existe un jeu de balle avec les mains. De l'antiquité à la fin du XVIII ème siècle, cette pratique est reconnue dans bon nombre de civilisations : Grecs, Romains, mais aussi esquimaux du Groenland, entre autres, réalisent des passes de balles avec leurs mains. Le handball, tel que nous le connaissons aujourd'hui, est codifié en Allemagne à la fin du XIX ème siècle. Un professeur d'éducation physique, Carl Schellenz , créé les premières règles d'un jeu de balle à la main (« hand » en Allemand) : deux équipes de onze joueurs s'affrontent sur un terrain de football. Ce n'est qu'en 1936 que le handball fait son apparition aux Jeux Olympiques de Berlin. En 1938, les premiers championnats du monde sont organisés en Allemagne : le handball compte toujours onze joueurs dans chacune des équipes, mais celles composées de sept joueurs (configuration actuelle) sont également invitées à concourir. En 1972, c'est la consécration pour le handball, puisque ce sport est reconnu comme une discipline olympique à part entière, lors des Jeux de Munich. L’Allemagne est donc le berceau du handball moderne.

Le terrain de handball

De nos jours, le handballne se pratique plus sur un terrain de football. La plupart du temps, les joueurs évoluent dans une salle couverte  où la surface est un parquet ou revêtement synthétique. Lors des périodes estivales, le  sandball – variante du handball – se pratique sur les plages du littoral. Dans sa configuration classique, un terrain de handball mesure quarante mètres de long pour vingt mètres de large. Quant aux buts, leurs dimensions sont de trois mètres de large pour deux mètres de hauteur. Une zone de six mètres délimite les deux espaces dévolus aux gardiens, tandis qu'une marque située à sept mètres de chaque but désigne l'emplacement du « jet de sept mètres » (équivalent du « penalty » au football). Enfin, une zone centrale est réservée à la mise en jeu et des lignes de touches, ainsi que de changements de joueurs, sont également matérialisées.

Un poste pour chaque joueur

Une équipe de handball comporte sept joueurs. Le  gardien détient un rôle primordial : sa lecture du jeu, ainsi que sa détente, permettent de mettre en échec les tirs de l'équipe adverse. Assez excentrés, deux  ailiers (l'un à gauche et l'autre à droite) se doivent d'être rapides et avoir une capacité de débordement hors pair, afin de gagner leurs duels face aux adversaires directs. Quant au  pivot , il s'agit aussi bien d'un défenseur que d'un « gêneur » au sein des défenses adverses ; il peut être amené à se démarquer dans des espaces réduits pour tirer, en réalisant un geste technique qui s'apparente à une rotation. Les arrières (un à gauche et le second à droite), sont des joueurs complets dont la puissance et précision des tirs sont deux qualités primordiales. Enfin, le  demi centre est un véritable meneur de jeu ; en phase défensive, il peut aussi se révéler efficace, lors des interceptions et contre-attaques de son équipe.

Le handball est donc un sport complet dont la maîtrise technique est importante. La configuration du jeu et de son espace en font également une discipline spectaculaire.

Sur le même sujet