Malte : une terre de contrastes

Située au coeur de la Méditerranée, entre Sicile et Tunisie, Malte se distingue par une histoire et une culture singulières. En voici un bref aperçu
9

Des influences diverses

Indépendant depuis 1974, Malte reste un pays insulaire où les traces d'un multiculturalisme sont manifestes. Longtemps placée sous protectorat britannique, l'île conserve quelques pratiques spécifiques. Ainsi, si la circulation routière s'effectue à gauche, l'attention du visiteur étranger est également accaparée par la présence de nombreuses cabines téléphoniques ou boîtes à courrier rouges, signes authentiques d'une culture « So British ». De plus, le système politique maltais est calqué sur celui de la Grande-Bretagne: le bipartisme est la clé de voute du pays, puisque deux partis politiques se partagent le pouvoir (le Malta Labour Party et le Nationalist Party ), au gré des scrutins électoraux.

L'histoire a également quelque peu déteint sur Malte. Compte tenu de sa position stratégique en Méditerranée, l'île a souvent fait l'objet de nombreuses attaques et invasions. Ainsi, lorsque les Arabes s'en emparent pour une courte période et que l'Empire Ottoman tente la même démarche plus tard, ces civilisations influencent durablement le patrimoine local. De nos jours, la ville de Mdina , entre autres, est l'illustration parfaite de cet héritage. Outre le nom de certaines localités, l'architecture maure (entre autres, et selon certains spécialistes) a laissé des traces remarquables, avec notamment certaines « Bow-windows » qui ornent de nombreuses maisons.

Pour autant, Malte reste l'île des chevaliers de l'ordre de Saint Jean, dont l'installation durable, sous l'égide de  Jean Parisot de La Valette , marque un tournant décisif dans l'histoire de ce futur pays: l'édification d'une ville fortifiée ( La Valette , capitale de l’État de Malte, de nos jours) et l’imprégnation forte du christianisme, donnent à cette île le substrat culturel que nous lui connaissons aujourd'hui.

Un peuple spécifique

Les Maltais se définissent volontiers comme un peuple insulaire et méditerranéen, dans un pays où chacun affirme connaître ses voisins et éprouver un élan de solidarité spontané envers eux. Ainsi, cette confiance se marque par une réalité étonnante, pour bon nombre de touristes qui choisissent de visiter Malte: la présence apparente de clés dans les serrures des portes d'entrée. Pour certains Maltais, cette hospitalité coutumière est une conséquence historique, liée aux nombreuses tentatives d'invasions dont leur pays a fait l'objet.

De plus, les Maltais sont très attachés à la religion catholique: sur près de quatre cent mille habitants que compte le pays, plus de 95 % d'entre eux affirment être de fervents chrétiens. La présence de plus de trois cent églises sur l'île, ainsi que le dôme imposant de la cathédrale de Mosta (l'un des plus grands du monde en terme de diamètre) en sont des signes évidents. A cela s'ajoute les nombreuses fêtes patronales, les festi carnavals et parades de chars sont l'occasion de célébrer une foi chrétienne, profondément ancrée dans la vie des Maltais.

Enfin, il convient de relever une réalité liée au contexte de Malte: si le pays compte près de quatre cent mille habitants, huit cent mille Maltais vivent hors de leur patrie. Cette diaspora s'explique principalement par des craintes économiques, consécutives à l'indépendance de Malte. Majoritairement anglophones, beaucoup d’exilés ont choisi l'Australie, les États-Unis, le Canada ou encore la Grande-Bretagne, pour s'y installer pendant un laps de temps plus ou moins important.

Petite île de Méditerranée, Malte n'en est pas moins un pays à découvrir, tant son histoire et ses traditions sont diverses.

Sur le même sujet