Grammy Awards 2011 : Lady Gaga versus Lady Antebellum

La 53ème cérémonie a eu lieu la veille de la Saint Valentin au Staples Center de Los Angeles. Retour sur les temps forts de cette soirée du 13 février 2011.

Lady Antebellum avec cinq trophées, la chanteuse de Born This Way , Jay-Z et David Guetta sont les heureux gagnants des Grammy Awards 2011, tandis que Eminem, Rihanna, Katy Perry, Justin Bieber ou encore Bruno Mars, entre autres, s’affichent sur la liste des perdants.

En marge des récompenses remises tout au long de l’événement télévisé, les Victoires de la Musique à l’américaine resteront marquées cette année par un vibrant hommage musical rendu à Aretha Franklin, la Reine de la Soul qui lutte avec courage contre un cancer, ainsi que des prestations scéniques époustouflantes de Bob Dylan, Barbra Streisand et Mick Jagger qui ont chanté pour la première fois aux Grammy Awards.

Lady Antebellum sacré aux Grammy Awards 2011

Hillary Scott, Dave Haywood et Charles Kelley, le trio américain peut se réjouir d’avoir été couronné de succès lors du 53ème gala, se voyant attribuer cinq récompenses élogieuses. Et quand bien même il n’ait pas remporté « l’album de l’année », à la différence d’Arcade Fire qui a gagné ce prix pour l’opus The Suburbs , le groupe du tube planétaire Need You Now est cependant reparti du Staples Center de Los Angeles avec cinq statuettes, contre trois pour Lady Gaga mais aussi pour le mari de Beyoncé.

Si pourtant au départ Eminem dominait les nominations avec dix citations, le rappeur de Detroit ayant seulement été décoré du « meilleur album rap » pour Recovery et de la « meilleure interprétation solo » pour le hit rap US Not Afraid , Lady Antebellum s’est finalement imposé gagnant aux derniers Grammy Awards 2011 dans les catégories suivantes : « meilleur single », « meilleure chanson », « meilleur groupe de country », « meilleure chanson country » et « meilleur album country » avec le double disque de platine Need You Now .

Lady Gaga affirme son statut de superstar

Si elle n’est pas la grande gagnante de la 53ème cérémonie des Grammy Awards, Lady Antebellum l’étant déjà, la chanteuse américaine n’est néanmoins pas en reste puisqu’elle a tout de même reçu trois trophées, à l’instar d’ailleurs du businessman Jay-Z. La veille de la Saint Valentin à Los Angeles, Lady Gaga s’est en effet vue auréoler de la « meilleure interprétation pop féminine » pour son hit légendaire Bad Romance , du « meilleur album pop » pour son CD collector The Fame Monster et enfin de la « meilleure vidéo » pour le clip Bad Romance .

Par ailleurs, en adéquation avec ce qui était prévu depuis plusieurs semaines, la superstar comparée à Madonna a présenté pour la première fois sur scène au Staples Center son dernier single, Born This Way , bien que très controversé en raison de similitudes avec l’un des succès de la Reine de la Pop à la fin des années 80, Express Yourself en 1989. Mis en radio mondiale deux jours auparavant, le 11 février 2011, sa nouvelle chanson s’est déjà classée numéro un sur les sites de vente de musique en ligne dans plus de vingt pays.

David Guetta honoré à Los Angeles

Le DJ français a raflé pour la deuxième année consécutive, avec le DJ-producteur hollandais Afrojack, le prix du « meilleur remix de l’année » pour sa déclinaison du tube planétaire Revolver de Madonna en duo avec Lil Wayne, issu du troisième best of en carrière de la pop star américaine, Celebration . Lors des « Oscars » de la musique populaire américaine l’an dernier, le mari de Cathy Guetta avait été distingué pour le hit mondial When Love Takes Over featuring Kelly Rowland.

C’est une grande satisfaction pour la France que David Guetta ait été récompensé cette année une fois encore, d’autant plus que les deux autres artistes français à concourir aux Grammy Awards 2011, autrement dit le DJ Bob Sinclar et le compositeur et chef d'orchestre Pierre Boulez, sont malheureusement repartis sans trophée.

Sur le même sujet