Jessie J : Who You Are, son premier album

La révélation de l'année 2011 connaît un succès planétaire avec son CD inaugural, incluant les singles Do It Like A Dude et Price Tag en duo avec B.o.B.
12

Le premier opus très prometteur de la chanteuse britannique Jessie J, Who You Are , est sorti le 25 février 2011 en France, sur les sites de musique en ligne. Edité sur Island Records en Angleterre, l’album de Jessica Ellen Cornish soulève un tel engouement dans le monde entier, que son ascension fulgurante pourrait quelque peu être comparée aux débuts historiques de Lady Gaga avec The Fame en 2008.

Divinement porté par deux tubes mondiaux, Do It Like A Dude à l’origine écrit pour la chanteuse caribéenne Rihanna et Price Tag featuring B.o.B, le fédérateur Who You Are introduit ainsi magnifiquement l’auteure de Miley Cyrus ( Party In The U.S.A. ), Alicia Keys, Christina Aguilera, Chris Brown, Lisa Lois ( X Factor en Hollande) et Justin Timberlake, ce dernier affirmant qu’elle est la meilleure chanteuse du moment.

Jessie J, la révélation 2011 de la BBC

La jeune londonienne avait fait ses premiers pas dans le milieu artistique à l’âge de 11 ans, bien avant d’avoir été signée sur le label indépendant Gut Records et Sony ATV, mais surtout à l’échelle mondiale sur Universal Music Group (aux USA sur Lava/Universal Republic Records et en Angleterre sur Island Records). Tout d’abord recrutée pour une comédie musicale d’Andrew Lloyd Webber, Whistle Down The Wind , Jessica Ellen Cornish s’était ensuite faite remarquer grâce à ses études à la BRIT School (Amy Winehouse, Leona Lewis, Kate Nash, Adele) et l’écriture de chansons, dont la fameuse Party In The U.S.A. pour Miley Cyrus. « Quand Dr. Luke m’a dit que ma chanson était numéro un sur iTunes, j’ai cru que c’était une blague ! », a avoué Jessie J.

Aussi considérée pour ses tournées avec Macy Gray, Sugarbabes, Girls Aloud, Chris Brown, Jools Holland, Cyndi Lauper ou encore Taio Cruz, la chanteuse originaire de l’Essex, forte d’une certaine expérience artistique, est devenue début 2011 la révélation de l’année pour la BBC et même plusieurs pays du monde, en amont de recevoir un succès considérable avec son premier disque de tubes, Who You Are .

Who You Are , un premier album fédérateur

L’opus inaugural de Jessie J regorge de tubes planétaires potentiels, sur les traces du monumental The Fame de Lady Gaga. Combinant les prouesses vocales de Beyoncé, les sons survoltés de Rihanna avec Gwen Stefani, et la fun attitude charismatique de Pink, la chanteuse anglaise y a insufflé une énergie débordante, comme en atteste les deux singles Do It Like A Dude , initialement composé pour Rihanna, et Price Tag en duo avec le rappeur américain B.o.B.

« Je crois que mon album est un exemple de tout ce qu’il existe dans le monde de la musique actuelle. Mon album est comme un iPod... », a évoqué Jessie J, faisant l’éloge de Who You Are avant d’en parler de façon encore plus imagée. « C’est comme si vous sortiez ces temps-ci dans un club, vous n’avez pas une salle pop séparée avec une salle r’n’b, elles sont réunies. Les gens apprécient la bonne musique... ».

Un disque exaltant assez personnel...

Coproduit par Dr. Luke (Britney Spears, Katy Perry, Kelly Clarkson, Miley Cyrus) et Labrinth, le premier album de Jessie J n’est pas exclusivement articulé autour de ses difficultés rencontrées au cours de sa vie personnelle.

En marge d’un vibrant hommage rendu à ses parents au travers de l’ode funky Mamma Knows Best , moult chansons originales sont en effet réellement enthousiasmantes et optimistes, dans la lignée du Party In The U.S.A. de Miley Cyrus ou du single anthémique Price Tag featuring B.o.B, lequel met en lumière sa voix tonitruante sur un rythme dance endiablé. Mais il n’en reste pas moins vrai que certaines chansons de Who You Are , comme Rainbow , Stand Up ou encore Whose Laughing Now , font référence à des moments plus intimes ou difficiles de Jessie J.

L’album-titre par exemple, Who You Are témoigne d’une période sensible dans sa vie artistique, lorsque ses aspirations étaient condamnées à disparaître. « La chose la plus importante dans la vie est d’être heureux, mais tout est devenu trop axé sur le business et stérile. Je pensais vraiment à laisser tomber non pas la musique, mais l’industrie musicale... ce n’était pas facile », a confié Jessie J. « J’étais vraiment au fond du trou, mais quand j’y suis, j’écris une chanson dessus ».

La chanteuse britannique a vraiment un incroyable talent, alors il aurait été surprenant qu’elle ne parvienne pas un jour à percer... c’est désormais chose faite d’ailleurs !

Sur le même sujet