Le CD single en voie de disparition

Mercury Records se positionne en précurseur de l'arrêt de l'édition du CD 2 titres. La destinée de la musique sur format physique est-elle de disparaître ?
63

C’est une information Telegraph.co.uk : la maison de disques d’Arcade Fire, Metallica et The Killers a officialisé son choix d’arrêter de sortir de la musique sur CD single en 2011, puisque presque tous les 2 titres sont désormais vendus sur les plateformes digitales MP3. Une petite révolution dans l’industrie musicale !

Néanmoins, un porte-parole de la société d’Universal Music Group a indiqué à Music Week que le label américain, fondé en 1945 par Irving Green, Berle Adams et Arthur Talmadge, continuerait toutefois à en éditer quelques-uns à l’occasion d’opérations numériques très spéciales, supposées rentables en amont de leurs lancements.

Définition et histoire du CD single

Un CD single (Compact Disc single) est un support physique de musique sous la forme d’une taille standard de compact disc (12 cm de diamètre et 1,2 mm d’épaisseur, pouvant varier de 1,1 à 1,5 mm), à ne pas confondre avec le mini-CD, qui est aussi un disque optique mais qui se différencie par un format de plus petite taille (8 cm de diamètre et 1,2 mm d’épaisseur).

Le CD single est communément composé de deux chansons, s’inscrivant dans la tradition du 45 tours et héritant de ce fait d’une face A et d’une face B plutôt inédite, généralement. Au-delà de deux pistes, il s’agit non pas d’un CD single mais d’un CD maxi single pour trois ou quatre titres, avec des remixes et/ou versions instrumentales, et d’un EP voire d’un mini-album pour cinq, six chansons ou plus. Le tout premier CD single a fait son apparition au beau milieu des années 80, en octobre 1985, Brothers In Arms du groupe britannique Dire Straits demeure en effet le premier au monde.

Aussi commercialisé sous forme mini depuis la fin des années 80, le CD single n’était pas parvenu à s’imposer sur le marché jusqu’au début des années 90, les années durant lesquelles il avait connu ses grandes heures de gloire. En raison de la hausse progressive du téléchargement légal et illégal de chansons dès les années 2000, la vente du CD 2 titres a sensiblement chuté, c’est ainsi la raison pour laquelle Mercury Records a choisi d’enterrer ce support physique en 2011.

Vers une mort imminente du CD 2 titres ?

Ces dernières années, les modes de consommation de la musique ont profondément changé car la technologie a considérablement évolué. La vente physique de 2 titres étant quasiment réduite à néant, pourquoi continuer la production du CD single ? Mercury Records, à l’image de bien d’autres maisons de disques très certainement, s’est posée la question.

Selon la BPI, sur 161,8 millions de singles écoulés en 2010, seulement 1,9 million concerne le CD 2 titres. Déjà que la vente d’albums CD est quelque peu en berne, il devient alors difficile de convenir pour les majors d’engranger en plus des pertes importantes sur ce support physique, dues à un coût de fabrication élevé suivi de ventes devenues très dérisoires. La fin imminente du CD 2 titres semble ainsi profondément inéluctable...

Aussi rapportée par 20minutes.fr, la décision prise par Mercury Records, de stopper la production du CD single, est symboliquement forte. Ce choix consistant à marquer d’une croix l’année 2011 comme le début officiel de la fin de la musique physique, du CD single dans un premier temps, au profit de la musique numérique, digitale MP3, devrait rapidement être adopté par les autres labels d’Universal Music Group et majors. En 2011, le CD single devient en quelque sorte déjà un support audio collector, avant de se décliner en une véritable pièce de collection peut-être plus tôt que prévu...

Sur le même sujet