Le système de détection de l'angle mort

Le système de détection de l'angle mort sera intégré dans un véhicule sur quatre vendu à travers le monde en 2016, selon une étude publiée par ABI Research.

Tant redoutée par les automobilistes, l'absence de visibilité dans l'angle mort est l'un des principaux facteurs accidentogènes, en marge de la vitesse excessive, de la conduite sous influence de l'alcool et du cannabis, ou encore du téléphone au volant, selon le site Web de l'association Prévention Routière.

Qu'est-ce que l'angle mort ?

L'encyclopédie en ligne Wikipedia.org en propose une définition sur mesure. L'angle mort est la zone inaccessible au champ de vision pour le conducteur d'une voiture parce qu'elle n'est pas couverte par les rétroviseurs, ni par les fenêtres du véhicule d'ailleurs.

Vers une généralisation du système de détection de l'angle mort ?

D'après des informations recueillies auprès d'ABI Research, c'est le constructeur automobile suédois Volvo qui est le précurseur de cette option inaugurée en 2005.

Mais le système de détection de l'angle mort est en passe de se démocratiser à travers le monde, vingt millions de véhicules chaque année ou plus globalement un véhicule sur quatre en sera équipé d'ici cinq ans.

Le constructeur de voitures de luxe Jaguar a déjà adopté cette technologie et quelques modèles de voiture haut de gamme en sont d'ailleurs pourvus. C'est le cas de la prestigieuse Mercedes-Benz Classe C et la Ford Focus, selon le site Internet Viamichelin.fr.

« Il y a deux principales raisons pour lesquelles ABI Research prévoit une croissance dans les installations du système de détection de l'angle mort au cours des cinq prochaines années », a évoqué l'analyste David Alexander, sur Abiresearch.com. « La première est l'amélioration technique dans la conception et la fabrication du capteur qui est moins cher et offre une meilleure performance. La seconde est le développement de fonctionnalités supplémentaires qui rendront le système plus attrayant pour les acheteurs de voitures neuves ».

Comment fonctionne cet équipement automobile ?

Souvent vendu avec l'option d'alerte de franchissement involontaire de ligne, le système de détection de l'angle mort a considérablement évolué ces dernières années, depuis six ans. Désormais, celui-ci propose un système de radars en mesure de détecter un véhicule présent dans l'angle mort en amont d'un changement imminent de file de circulation, d'après Viamichelin.fr.

Le système en question surveille ainsi scrupuleusement la zone latérale d'une voiture depuis le rétroviseur, jusqu'à l'équivalent de la longueur d'un véhicule derrière le pare-chocs. Dans le cas où une automobile se trouve dans l'angle mort et que le conducteur est en passe de changer de file, ce dernier est alors instantanément prévenu par un voyant lumineux dans le rétroviseur latéral.

Ceci étant, les voitures dépassées, la circulation en sens inverse ou encore l'infrastructure de la route sont détectées mais non signalées par le système, l'automobiliste étant en mesure de les voir, a souligné Hellopro.fr. En revanche, tout véhicule présentant un risque potentiel dans l'angle mort est aussitôt signalé au conducteur. Une avancée en termes de sécurité routière ?

Les atouts du système de détection de l'angle mort ?

Force est de constater que cette technologie présente de nombreux avantages. Déjà, ses performances sont assurées quelles que soient les conditions météorologiques et climatiques.

Et puis, elle est très pratique à intégrer dans n'importe quel véhicule, mais surtout le système est judicieusement dissimulé derrière le pare-chocs, ce qui permet de préserver l'esthétisme de la voiture. On n'arrête décidément pas le progrès !

Sur le même sujet