Raphael Saadiq : Stone Rollin', son nouvel album

Le californien va opérer un joli retour avec un CD inédit, Stone Rollin', qu'il défendra en concert sur la scène du Trianon à Paris les 20 et 21 avril 2011.
12

Deux ans et demi après son disque d’or The Way I See It , Raphael Saadiq est en passe d’éditer le cinquième album solo de sa discographie, un projet musical haut en couleurs vintage. Sublimé par les singles Radio et Good Man , sans oublier l’album-titre, Stone Rollin’ est un opus de dix nouvelles chansons faisant l’éloge de Chuck Berry, Stevie Wonder, Little Walter et Sly Stone.

En bacs dès le printemps prochain, ce disque inédit célébrant les sons classiques de la soul music des années 60 et 70 avec un tour futuriste, Raphael Saadiq prendra beaucoup de plaisir à le présenter sur scène en France, durant deux soirs consécutifs au Trianon à Paris, les 20 et 21 avril 2011.

Raphael Saadiq sur les traces de ses héros

Le nouvel album solo du lauréat des Grammy Awards sortira le 10 mai 2011 aux USA sur Columbia Records, selon son site Internet, et probablement la veille en France. Avec Stone Rollin’ , le porteur de standards r’n’b old school, célèbre pour défier l’enfermement dans un seul genre, rend un vibrant hommage à Chuck Berry, Stevie Wonder, Little Walter et Sly Stone, tout en y injectant son propre twist contemporain, issu de son expérience récente de tournée. Le résultat final est époustouflant : Stone Rollin’ est en effet un CD inédit qui met en lumière les dons musicaux extraordinaires de Raphael Saadiq et ses capacités de production brillantes, devenues la signature de cet artiste californien si singulier.

« Aussi bien l’attirance pour ma musique que la réaction à celle-ci de la part de mon public m’ont apporté tout ce dont j’avais besoin pour continuer à me dépasser et à faire de la musique qui éveille et touche l’âme de nombreuses personnes », a confié Raphael Saadiq. « C’est prêt, je suis prêt et je sais que le monde est prêt, allons tous Stone Rollin’ ! ».

Stone Rollin’ , un album solo aux collaborations prestigieuses

Pour son cinquième opus enregistré dans son studio à Los Angeles, Raphael Saadiq, quelque peu à l’image de Prince, s’est émancipé en jouant de la basse, du mellotron, des claviers, de la guitare, des percussions et même de la batterie sur la plupart de ses nouvelles chansons.

Ouvrant sur le rythmé Heart Attack , le disque Stone Rollin’ se poursuit avec d’autres pistes tout à fait remarquables : l’incroyable Go To Hell , avec son escadron de musiciens complétés mélodiquement par un choeur angélique, le titre évocateur Day Dreams , avec Robert Randolph à la guitare hawaïenne, et Just Don’t , avec la participation exceptionnelle d’un des rockers indépendants préférés de Raphael Saadiq, le chanteur suédois-japonais Yukimi Nagano (Little Dragon). Sur cette même chanson originale, une autre participation est à noter, celle d’une des idoles du crooner californien, Larry Dunn (Earth, Wind And Fire) au piano, qui offre un solo Moog mythique.

Composé de dix nouveaux titres soul prodigieux, Stone Rollin’ succède à The Way I See It , précédent album de Raphael Saadiq. Certifié disque d’or en France, ce quatrième projet solo avait été choisi par iTunes US comme « album de l’année » en 2008, en marge d’avoir été unanimement acclamé par la presse. Avec The Way I See It , le musicien californien avait véritablement imprimé sa marque en tant qu’artiste live, trouvant un écho universel chez des publics du monde entier lors de nombreuses représentations, dans des festivals aux Etats-Unis et en Europe, avec notamment plus de six concerts sold out en France.

Raphael Saadiq mène toujours l’invasion soul

Depuis ses débuts avec l’éminent trio américain de soul music Tony! Toni! Toné!, le dandy californien porte à merveille le flambeau du r’n’b old school et s'est en même temps frayé une place parmi les artistes et producteurs internationaux les mieux considérés.

Enfin, en plus de la publication d’une série d’albums solo salués par la critique et ayant reçu un florilège de récompenses et nominations, de Instant Vintage en 2002 à Stone Rollin’ en 2011, Raphael Saadiq a également oeuvré en tant que producteur primé, collaborateur et musicien hors pair pour plusieurs des plus grands noms de la musique américaine comme D’Angelo, John Legend, Joss Stone, The Roots, A Tribe Called Quest, Stevie Wonder, les Bee Gees, The Isley Brothers, Mary J. Blige, TLC, Whitney Houston, Snoop Dogg, Earth, Wind And Fire et bien d’autres encore.

Sur le même sujet