In Libro Veritas, opportunité littéraire

Portail d'édition en ligne, ILV offre à ses nombreux auteurs de diffuser leurs créations. Mais jusqu'où vont ces avantages?
Advertisement

Fondé en janvier 2005 par Mathieu Pasquini, In Libro Veritas milite pour une littérature accessible et décomplexée. Elle publie des ouvrages sous licence libre ou ouverte. Une notion parfois floue, qui implique que l'auteur cède, en partie du moins, ses droits d'auteurs. Les trois licences utilisés sur le site sont GNU-GPL, GFDL ou Art Libre, chacune beaucoup plus orientée vers les avantages des utilisateurs que ceux des auteurs. Des systèmes d'exploitation libres, régulièrement critiqués, mais dont la teneur permissive est bridée par le site.

Heureusement, ILV offre à ses écrivains une grille de préférence, où l'utilisation commerciale et la modification peuvent être bloquées. Un système de don et d'achat en PDF permettent quant à eux aux créateurs de gagner quelques deniers. Hors du havre de gratuité, la maison bâtie par Pasquini s'articule autour de trois formules payantes, une "libre" (99€), une "auteur"(149€ à la base) et une "sérénité"(399€), avec bien évidemment des avantages qui croissent avec la somme engagée. À noter que les donations ont pour seul but l'accessit à ces formules, sans possibilité de retrait.

Une création sans précédent

In Libro Veritas est, de plus, pionnier en matière de livre unique à la carte. Selon ses souhaits, l'utilisateur peut se créer un recueil, de ses œuvres ou autres, personnalisable du point de vue de la couverture, du format, de la possible préface ou dédicace. Pour un livre standard de 300 pages, l'unité sera facturée 16,05€ avec du papier classique, 19,26€ avec du recyclé. Une philosophie novatrice qui a permis au modèle de ce renforcer.

Il est clair que si ILV s'érige en vrai diffuseur d'auteurs encore inconnus, cela n'en demeure pas moins un sentier alternatif pour les âmes qui ne souhaitent pas passer par les circuits de l'édition classique, ou qui n'ont pas les moyens nécessaires à une édition participative, voire à compte d'auteur. Avec l'essor de l'e-book comme propulseur, l'éclosion de sites communautaires semblables pourrait bien faire son apparition. Pour le bien de la littérature physique? À débattre.

Alors que certains prédisent l'effondrement des maison d'éditions classique, In Libro Veritas joue sur les deux tableaux, avec une façade numérique, et des opportunités papier pour les plus talentueux et/ou chanceux. Surtout, elle favorise l'expression de milliers d'écrivains, même si la multiplicité de ces productions amoindrie l'impact que chacun voudrait avoir.

Un de mes écrits sur le site, roman de fantasy baptisé "Le Déclin" :

http://www.inlibroveritas.net/lire/oeuvre41305.html

Advertisement