user_images/252928_fr__dsc2569.jpg

ALEXANDRE VERGUET

Publié dans : Les articles Cuisine & Saveurs de Alexandre Verguet

Champagne, dinde et VITeff !

Pour sa première édition, le concours VITeff Chef misera sur la dinde rouge des Ardennes. Gastronomie de terroir !

Cuisiniers à vos casseroles ! Avec la signature de la convention de partenariat qui lie désormais la CCIRE à la CCGVM, et l’annonce officielle du concours VITeff Chef, on ne pouvait rêver mieux pour la mise en valeur du patrimoine humain, touristique et culturel lié à l’univers du champagne.

Le 28 février 2013, les différents acteurs et partenaires de l’évènement étaient accueillis dans le cadre de la Villa Bissinger, notamment Dominique Lévèque, président de la communauté de communes de la Grande Vallée de la Marne (CCGVM), maire d’Ay ; François Péters, représentant de la CCIRE ; Jean-Claude Pelletier, délégué régional de l’académie nationale de Cuisine, à l’initiative de VITeff Chef.

Savoir-faire ancestral

Comme le fit remarquer François Péters, le VITeff représente un rendez-vous d’importance pour le développement de l’oenotourisme «et au-delà de la technologie liée à l’effervescence, c’est tout un terroir qu’il convient de faire découvrir sur la scène internationale. Le VITeff est une histoire de femmes et d’hommes qui valorisent un savoir-faire ancestral.»

Pour sa part, Jean-Claude Pelletier a marteler combien il était essentiel de passer par le truchement de la cuisine afin de mettre en avant la Champagne. «Après les ateliers gourmands de 2011, il convenait de passer à un évènement d’envergure comme VITeff Chef, concours pour les amateurs de cuisine. Le vin constitue un passage pour la gastronomie. Les produits régionaux seront au centre de cette compétition où il conviendra d’imaginer une recette de «chez nous». Et pour cette première édition, ce sera la dinde rouge des Ardennes qui sera l’élément imposé dans les préparations culinaires.»

Ensuite, 6 candidats se retrouveront au lycée hôtelier Gustave-Eiffel à Reims pour en découdre en cuisine. A l’issue de cette étape, 3 finalistes rivaliseront une dernière fois d’inventivité lors de la nocturne du VITeff.

Pour accompagner le filet de dinde rouge, les candidats devront choisir 4 à 6 ingrédients parmi 10 produits régionaux champardennais, partenaires du concours.

Cyriaque Godefroy, éleveur de dinde rouge à Renneville (près de Rethel), n’a pas manqué de souligner les spécificités d’une race qui avait quasiment disparu.

Gastronomie et champagne

«Désormais ce sont environ 12000 de ces volailles qui sont produites de manière annuelle. C’est certes peu, mais suffisant. Il s’agit d’une race à croissance très lente, dont la chair est goûteuse et moelleuse notamment grâce aux efforts apportés lors de son élevage en plein air, avec une alimentation au grain, auquel on ajoute du lait à la fin de la croissance de l’animal afin d’améliorer encore plus la tendresse de la viande. De nombreux restaurateurs travaillent la dinde rouge dans les Ardennes, et nous avons bon espoir que les chefs marnais vont leurs emboiter le pas !»

Quant à Geoffrey Orban, grand défenseur du roi des vins et de la gastronomie par l’entremise d’Educavin, il a retracé avec gourmandise le passé de la maison de champagne Besserat de Bellefon, qui vit le jour en 1843. «La maison a eu très tôt la volonté particulière de proposer le champagne à table au cours du repas en élaborant la cuvée des Moines. Un champagne de gastronomie !»

Rappelons que la douzième édition du VITeff se déroulera du 15 au 18 octobre à Epernay au Millésium avec comme invitée spéciale l’Espagne. La manifestation restera avant tout la vitrine des techniques effervescentes, notamment pour les entreprises locales qui présentent leur savoir-faire à travers des produits innovants. Pour les organisateurs, la mondialisation du VITeff est désormais une condition nécessaire, car ils sont convaincus que la réussite ne peut se faire que par une ouverture accrue vers l’extérieur, ainsi que par l’accueil de toujours plus de délégations étrangères.

Placée sous le signe de la nouveauté, ce salon propose tout d’abord de nouvelles dates. Pour répondre à la demande de ses exposants et visiteurs professionnels, il supprime le samedi de sa programmation et s’étale désormais du mardi au vendredi. Une nocturne est également proposée le jeudi soir, jusque 21h.

Pour en faciliter la lecture et rythmer le programme, à chaque jour correspondra une thématique : le mardi sera consacré à l’innovation ; le mercredi s’attachera au développement international et aux sciences du vin ; le jeudi mêlera tourisme et gourmandise au sein d’une journée « oenotourisme », qui sera clôturée par la finale du concours VITeff Chef ; enfin le vendredi sera dédié aux organisations professionnelles.

Organisée sous le parrainage de l’AREV et le haut-patronage de l’OIV, l’édition 2011 accueillait parmi ses 23.557 visiteurs, 200 personnes issues de 13 délégations étrangères (Afrique du sud, Allemagne, Angleterre, Argentine, Belgique, Brésil, Bulgarie, Chili, Chine, Espagne, Italie, Serbie, USA et des représentants européens de l’AREV : Allemagne, Autriche, Espagne, Italie, Hongrie, Luxembourg, République Tchèque).

À propos de l'auteur

user_images/252928_fr__dsc2569.jpg

ALEXANDRE VERGUET

Reporter depuis 1993, Alexandre VERGUET a collaboré à L'Est
  • 197

    Articles
  • 9

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!