user_images/252928_fr__dsc2569.jpg

ALEXANDRE VERGUET

Publié dans : Les articles Sports de Alexandre Verguet

Chevaleresque John Gadret

Le champion cycliste s'est offert en janvier un peu de détente en terre marnaise avant de reprendre l'entraînement pour une saison 2013 marquée par le Tour.

Lors de la dernière Saint-Vincent des vignerons du Mesnil-sur-Oger, une semaine après être monté sur la troisième marche du podium du championnat de France de cyclo-cross 2013, le cycliste marnais John Gadret (équipe AG2R-La Mondiale) a rejoint les rangs de la confrérie des Chevaliers de l’Arc, devant une foule d’oenophiles dont certains passionnés par le vélo.

Amitié sportive

«Cette intronisation me fait plaisir. Participer à de grandes manifestations populaires, ça fait aussi partie de mon métier», explique le champion. «Bien qu’originaire de la Champagne, je dois avouer que je n’avais jamais eu l’occasion de prendre part à la Saint-Vincent.?Je ne bois jamais de champagne, mais je peux cependant assister aux festivités.»

Sa présence au Mesnil-sur-Oger n’est pas simplement le fruit du hasard. Il s’agit également d’une belle histoire d’amitié avec le cycliste handisport de Cramant Sébastien Laurent (Fufu pour les intimes !). C’est lui qui a conseillé aux responsables de la confréries de l’Arc d’inviter John, sachant que son programme de compétitions était terminé.

«Je connais Sébastien depuis très longtemps. Notre amitié remonte aux bancs de l’école. Dès que je peux, je le contacte pour que nous allions rouler ensemble. Il vient aussi m’encourager sur des courses. Nous avons déjà effectué ensemble des gentlemen (épreuve contre la montre en binôme), et je le pousse régulièrement vers la compétition.»

De son côté, Sébastien Laurent envisage sérieusement sa participation à la grande cyclosporine «L’étape du Tour». Un réel challenge pour lui, qui va passer par de belles séances d’entraînement et quelques sacrifices, afin d’être en forme lors de ce rendez-vous qui rassemble chaque année des milliers de passionnés. «Je vais tout faire pour donner le meilleur de moi-même», souligne le cycliste de Cramant.

«Je penserai souvent à John quand ça sera dur. C’est amusant, mais il m’a confié que lui aussi pensait à moi parfois dans des cols où ça devenait dur pour lui. Il se disait qu’il n’avait pas le droit de lâcher car il ne souffre pas de handicap, et ça le remotivait. Je suis impressionné par son coup de pédale et ses capacités, que se soit lors de sorties en commun ou lorsque je le vois en course. Ce qui est dommage de mon point de vue, c’est qu’en France sa renommée n’est pas aussi forte qu’en Italie. Sur le Giro, lorsqu’il monte le matin sur le podium pour signer la feuille d’émargement, la ferveur des tifosi est toujours bruyante !»

Le Tour plutôt que le Giro

Depuis les championnats de cyclo-cross, John a effectué une coupure totale dans son activité sportive. Une pause nécessaire dans le déroulé d’une saison d’épreuves. La reprise va avoir lieu fin février. «Quand il fait froid, il convient de raccourcir la durée des entraînements. De toute façon, les conditions météo nous permettent de brûler pas mal de calories.»

Pour 2013, John Gadret sera logiquement présent sur les classiques ardennaises, mais toute sa préparation sera principalement dirigée en fonction du Tour de France.

«Contrairement aux autres années, je ne participerai pas au Giro d’Italia. J’ai envie de réaliser des belles choses sur la Grande Boucle. Même si j’ai déjà ma petite idée concernant une victoire d’étape, je ne dévoilerai pas mes cartes. Ca dépendra aussi de la course avant tout, une attaque, un coup de flingue à ma portée pourra me décider à me glisser dans une échappée. Vous savez, toute étape est bonne à prendre !»

À propos de l'auteur

user_images/252928_fr__dsc2569.jpg

ALEXANDRE VERGUET

Reporter depuis 1993, Alexandre VERGUET a collaboré à L'Est
  • 197

    Articles
  • 9

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!