user_images/252928_fr__dsc2569.jpg

ALEXANDRE VERGUET

Publié dans : Les articles Cuisine & Saveurs de Alexandre Verguet

Cœur Corbières

Cap au Sud ! Parcours atypique d'un vigneron champenois devenu propriétaire de 10 ha dans l'appellation Corbières. Tony Canot a joué la carte de la passion.

La marraine du fils de Tony Canot réside dans les Corbières. C’est à l’occasion d’un séjour en 2000, que le Champenois découvre cette région.

«Ca m’a tout de suite enchanté, j’ai alors rencontré des viticulteurs qui connaissaient 3 domaines à vendre. J’ai eu un coup de cœur pour 10 ha plantés principalement en 3 cépages (grenache, carignan et syrah). Il y a aussi un peu de grenache blanc pour réaliser une cuvée dans l’esprit des vendanges tardives.»

Bien accueilli

De Notre-Dame de Méditerranée, le nom de l’exploitation devient La Croix Saint-Jean, c’est alors le début d’une aventure originale.

«Il s’agissait du domaine le moins morcelé, seulement 5 parcelles avec un bel encépagement, idéal pour l’appellation Corbières. Avant, je n’avais jamais élaboré de vin rouge, car depuis 14 ans, je travaillais dans l’univers du champagne. Ce fut vraiment une aventure et un défi !»

Tony avait envie de se démarquer. La première année, il va louer un gite (installé dans une cave, au-dessus des barriques !) pour travailler sur son domaine.

Les viticulteurs des Corbières vont se montrer très sympa. «Ils ont été heureux de m’accueillir, même si je les ai un peu surpris. Là-bas, lorsque j’ai commencé à travailler sous la pluie, les gens du cru ont fait de drôles d’yeux…», se souvient Tony Canot avec un large sourire. «Il y a eu une super entraide, car ils se sont aperçus que je les écoutais, que j’étais présent sur mes vignes, que je travaillais. Il y a eu de précieux échanges pour apprendre le terroir et la méthode, comme par exemple travailler en fonction du vent dominant.»

Accent et patois

Tony a également dû faire l’apprentissage des termes propres au pays. «Au démarrage, je ne comprenais pas bien l’accent et le patois. Tout le monde ne parle pas comme un présentateur de JT ! Désormais, je sais qu’une rabassière est un râteau, et qu’un pic est une pioche…»

Actuellement, Tony Canot partage son temps entre la Champagne, où il a repris les vignes de ses parents, et le domaine de la Croix Saint-Jean. En cas d’imprévu, deux de ses salariés quittent la Marne pour rejoindre Lézignan. «C’est trop petit pour avoir un employé à temps plein», souligne-t-il.

«En février, on descend pour tailler, les vendanges sont manuelles, tout comme le tri. Nous visons des cuvées haut de gamme. Pour mon vin, je travaille de façon hors siège, c’est-à-dire que je loue la coopérative du pays et son personnel pour vinifier uniquement mes raisins.»

Ca fonctionne plutôt bien et la qualité est au rendez-vous !

Vins de femme

La production est très variable, elle va de 2500 bouteilles à 10000 selon les années. «C’est le champagne qui m’a aidé à vendre du Corbières», avoue le vigneron. «Sur Paris et le Sud de la France, les gens adorent l’effervescence, et par curiosité, ils ont dégusté les cuvées de la Croix Saint-Jean, et ont aimé.»

Outre le bouche à oreille, Tony Canot n’a pas hésité à travailler sur des brocantes pendant un an pour multiplier les contacts au maximum. Puis il a rejoint le groupe des exposants du salon Vinum Expo à Chouilly. Il a même lancé un modeste salon dans son village de Port-à-Binson.

Pour mettre toutes les chances de son côté, lors des assemblages, il travaille avec son épouse Cécile qui a une formation scientifique et qui est passionnée d’œnologie. «Un vin créé par une femme, ne peut que plaire à une autre femme, et au final sur un salon, c’est monsieur qui achète…»

Dans l’avenir, Cécile et Tony espèrent bien racheter des vignes pour étoffer le domaine de la Croix Saint-Jean et implanter une cave particulière.

À propos de l'auteur

user_images/252928_fr__dsc2569.jpg

ALEXANDRE VERGUET

Reporter depuis 1993, Alexandre VERGUET a collaboré à L'Est
  • 197

    Articles
  • 9

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!