user_images/252928_fr__dsc2569.jpg

ALEXANDRE VERGUET

Publié dans : Les articles Cuisine & Saveurs de Alexandre Verguet

Collard-Picard s'installe avenue de Champagne

Le vigneron figure désormais dans un des hauts lieux du roi des vins. L'avenue de Champagne souhaite la bienvenue à la famille Collard !

Très belle nouvelle adresse pour Caroline et Olivier Collard : 15, avenue de Champagne à Epernay !

Et depuis le 9 avril, la boutique de ce vigneron est officiellement inaugurée. Prestige du lieu et des cuvées pourrait-on s’exclamer. De plus, en y réfléchissant bien, il s’agit là d'un des premiers récoltants-manipulants a s’installer dans la célèbre avenue touristique de la capitale du champagne, à deux pas des bureaux du Syndicat Général des Vignerons et entouré par les grandes maisons de Négoce.

Gloire au pinot meunier !

Pour l’occasion, Caroline et Olivier ont reçu bon nombre de personnalités, au rang desquelles figuraient le maire d’Epernay, Franck Leroy, des membres d'établissements gastronomiques tels que L'Assiette Champenoise, les Armes de Champagne, La Briqueterie, les Avisés, Le Théâtre, des représentants des forces de l’ordre à l’image du colonel Jean-Paul Mathias, et du capitaine Franck Badel, des membres de l’interprofession Jean-Luc Barbier, le directeur du CIVC, en tête, mais également des acteurs de la vie économique régionale, des vignerons, et des amis.

Bref, les 40 m2 de la boutique n’ont pas suffi pour la réception, et c'est vers «Le Grenier» (salle VIP) que se sont finalement dirigés les invités, une coupe de champagne Collard-Picard à la main, cuvée Prestige.

En 1943, pour son premier millésime, René Collard, vigneron à Reuil dans la vallée de la Marne, était certainement loin d’imaginer que bien des années plus tard, son petit-fils Olivier ferait briller le nom de la famille en pleine avenue de Champagne.

Si les locaux commerciaux et d’habitation se situent désormais à Epernay, le vaste vendangeoir demeure bien à Villers-sous-Chatillon, au cœur du terroir familial planté majoritairement en pinot meunier. Ce cépage représente un des symboles des Collard au fil des générations. Ces vignerons ont su donner au pinot meunier, injustement dévalorisé, toutes ces lettres de noblesse grâce à un solide savoir-faire qui passe par des cuvées élaborées sans fermentation malolactique afin de conserver la fraîcheur du vin, et une vinification en foudres de chêne. Des champagnes qui au final ont une formidable capacité de vieillissement et de bonification. Ce n’est pas pour rien que le grand-père René avait été surnommé «l’Antiquaire de la Champagne» en raison de son amour des vieux vins et de l’élaboration de formidables millésimes anciens dont les cuvées 1969 et 1975 laissent encore des souvenirs émus dans les papilles de ceux qui ont eu le bonheur de les déguster.

Mariage de goûts

Olivier a su poursuivre dans la même voie, et associer dans sa palette de vins le terroir du Mesnil-sur-Oger (côte des blancs) d’où est originaire la famille de son épouse Caroline (notamment Marie-Antoinette Gonet, sa grand-mère). Un mariage de goûts du plus bel effet !

«Grâce à l’action combinée de la municipalité, de Christian de Billy (président du comité de l’avenue de Champagne) qui nous a choisi pour faire revivre cette propriété, et au soutien du Crédit Agricole, nous avons pu, après un an de travaux, ouvrir la boutique à l’occasion du week-end de Pâques», explique Olivier.

«Dès le vendredi saint, nous avons été très surpris de l’affluence des touristes venus découvrir notre marque et nos techniques d’élaboration. L’impact de l’avenue est indéniable, d’autant plus qu’il est parfaitement renforcé par les efforts de l’office de tourisme. Ainsi, à notre échelle, nous pouvons contribuer à faire reconnaître les spécificités et l’étendue des arômes du champagne.»

Caroline et Olivier ont réalisé un rêve au terme d’un patient cheminement fait de passion, d’exigence et de travail, valeurs inculquées par leurs parents.

«Il y a de quoi être fier !» lance avec un large sourire Daniel Collard, le père d’Olivier. «L’endroit est très lumineux, les aménagements ont été réalisés avec goût, c’est idyllique pour savourer du vin. Une telle boutique est une suite logique dans la démarche de qualité. Avec l’arrivée d’un récoltant-manipulant au sein de l’avenue, la grande famille du champagne est au complet !»

À propos de l'auteur

user_images/252928_fr__dsc2569.jpg

ALEXANDRE VERGUET

Reporter depuis 1993, Alexandre VERGUET a collaboré à L'Est
  • 197

    Articles
  • 9

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!