user_images/252928_fr__dsc2569.jpg

ALEXANDRE VERGUET

Publié dans : Les articles Cuisine & Saveurs de Alexandre Verguet

La boutique des champagnes et vins d'auteurs

500 vins, voire plus... Vendeur de cuvées prestigieuses autant que créateur de convivialité, Pierre-Yves Cainjo a su parfaitement mener sa passion du vin.

«A l’origine, je ne suis pas lié au milieu du vin, hormis le fait que mon père était un réel passionné», confie Pierre-Yves Cainjo, dirigeant du Cercle Champenois (catalogue de vente de grands vins de Champagne depuis 1993), et de la boutique «520, champagnes et vins d’auteurs» à Epernay.

Celui qui fut en 2005, le premier ambassadeur français du champagne (CIVC), se souvient de son parcours professionnel débuté suite à des études au sein d’une grande école de commerce.

«Après m’être occupé de marketing en liaison avec le chocolat pour un important groupe alimentaire, ma passion du vin et particulièrement le champagne, m’a rattrapé.»

«Rien que le meilleur !»

Marnais d’origine, il a passé une grande partie de son enfance à Château-Thierry. Monté à Paris suite à ses études, c’est en 1996, qu’il ressent l’envie de quitter la capitale et de lier son parcours professionnel à sa passion.

«En juin 1993, deux courtiers rémois avaient eu l’idée de créer une société de vente par correspondance : le Cercle Champenois. J’étais client, et on a fait simplement connaissance. Or, par hasard, trois ans plus tard, je les rencontre et ils me font part de leur envie de vendre. L’idée fit son chemin et fin novembre 1996, je rachète l’actif commercial ainsi que la marque. C’est ainsi que je me suis lancé dans l’aventure de la vente sur catalogue de cuvées sur une partie haute et très haute gamme. Alors que mes prédécesseurs privilégiaient les grandes maisons, je n’instaure qu’une seule règle : si c’est bon, peu importe les origines des vins. En clair, tout le meilleur et rien que le meilleur !»

Le catalogue devient riche d’environ 1400 références issues de 115 maisons et vignerons, de quoi permettre à l’amateur de champagne de trouver son bonheur.

«Pendant longtemps, j’ai eu l’idée d’un point de vente pour compléter ma démarche», souligne-t-il. «Mais il me fallait attendre que la bonne idée mûrisse. Initialement, mon activité avait été installée à Château-Thierry, dans la maison familiale, or, après la disparition de mo père en 2009, il m’a fallu reconsidérer mon implantation. Deux options s’ouvraient à moi : reproduire une structure similaire, ou essayer de faire mieux.»

De toute la Champagne

Le principe du point de vente est redevenu d’actualité. C’est finalement à Epernay qu’en mai 2011 «520» a ouvert ses portes avenue Paul-Chandon.

«J’ai souhaité un espace lumineux, avec un esprit un peu mode. Le nom de l’enseigne a le mérite d’être court et identifiable par tout le monde, même des touristes étrangers, auxquels il n’est guère difficile d’expliquer la symbolique : 520 pour 500 vins, dont 450 cuvées de champagne afin de refléter la diversité de la région.»

En effet, toutes les zones de l’appellation sont représentées, même des cuvées rares, voire difficiles à trouver. Pierre-Yves Cainjo, obsédé par la qualité, aime les bouteilles atypiques qui sont les reflets du caractère de leur créateur.

«Si le champagne est logiquement majoritaire, j’ai néanmoins voulu un secteur consacré aux autres vins. Afin de balayer les appellations majeures de l’Hexagone, j’ai choisi de sélectionner une cuvée parmi le meilleur de chaque terroir, avec pour parti-pris de mettre en avant des régions un peu méconnues ou compliquées.» C’est ainsi que l’on retrouve des références de remarquables vins corses, mais aussi des terroirs étrangers comme ceux d’Espagne, d’Allemagne ou de Slovaquie.

«Tout est affaire de coup de cœur, de convivialité et de plaisir en vue de partager une belle bouteille !», conclut Pierre-Yves Cainjo.

À propos de l'auteur

user_images/252928_fr__dsc2569.jpg

ALEXANDRE VERGUET

Reporter depuis 1993, Alexandre VERGUET a collaboré à L'Est
  • 197

    Articles
  • 9

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!