user_images/252928_fr__dsc2569.jpg

ALEXANDRE VERGUET

Publié dans : Les articles Cuisine & Saveurs de Alexandre Verguet

Le millésime 2012 au pied des cuves de l'UPR

Les premiers arômes prometteurs pour le millésime 2012 qui s'annonce très expressif, ont été découverts par les invités de l'UPR au Mesnil-sur-Oger.

Le 15 janvier dans la matinée, ils étaient plus d’une vingtaine de dégustateurs à avoir bravé la neige qui sévissait sur les routes marnaises pour répondre à l’invitation de Dominique Babé, le président de l’UPR (union des propriétaires récoltants), et de Gilles Marguet, le directeur.

Suite à un accueil nécessairement chaleureux dans les salons de la coopérative du Mesnil-sur-Oger, représentants de l’interprofession, du monde de la banque, journalistes spécialisés, et élus se sont donc retrouvés au pied des cuves afin de découvrir les vins clairs qui préfigurent le millésime 2012. Le vin clair désigne une étape non pétillante dans l'élaboration du champagne, mais qui offre la possibilité de noter les saveurs.

Tailles et cuvées

Une tradition du monde vinicole qui permet de mieux connaître l’évolution future du champagne, et en l’occurrence d’une année très prometteuse et expressive, du moins pour ce qui concerne le secteur prestigieux de la côte des blancs. De plus, à une semaine de la Saint-Vincent, ce fut une belle réunion préparatoire et conviviale !

Afin de préparer les papilles, la dégustation débuta par une «taille de lavage» (toute première phase du pressurage), avant de passer en revue différentes tailles, et surtout des cuvées (le meilleur du pressurage lors de la vendange) sélectionnées par de grandes maisons de Négoce comme Taittinger, Veuve Cliquot, ou encore Vranken, pour se terminer par l’assemblage de parcelles de vieilles vignes, sans fermentation malolactique, qui est l’apanage de l’UPR.

Empruntant ensuite un chemin passant par les différents travaux actuellement en cours au sein de la coopérative (notamment la réfection de cuves de stockage), les invités rejoignirent la vinothèque, un caveau propice à quelques remontées dans le temps.

«Cure de jouvence»

Pour l’occasion, les responsables de l’UPR avaient préparé un jéroboam dont le millésime était à deviner, que Michael Moussy, le chef de cave, eu le plaisir de servir et de faire partager. Après la révélation de l’année 1999, le président, Dominique Babé, lança : «C’est une cure de jouvence !», tout en évoquant avec certains œnophiles avertis quelques grands millésimes de la Champagne, et avant de déboucher un magnum de 1971, une cuvée très typiques des vieux vins, parfaite pour un repas. Une cuvée aux arômes de sous-bois qui pourrait accompagner un foie gras, ou encore un dessert comme une tarte Tatin.

La rencontre se termina après la dégustation d’un millésime 1980, et François Péters, président de la confrérie de l’Arc donna rendez-vous au plus grand nombre pour les festivité de la Saint-Vincent au Mesnil-sur-Oger, qui demeure l’un des temps forts des célébrations en Champagne !

À propos de l'auteur

user_images/252928_fr__dsc2569.jpg

ALEXANDRE VERGUET

Reporter depuis 1993, Alexandre VERGUET a collaboré à L'Est
  • 197

    Articles
  • 9

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!