Champagne Daniel Ginsburg : l'esprit du terroir et de l'amitié

A travers des cuvées portant son nom, c'est un hommage qui est rendu à Daniel Ginsburg, le premier Américain à devenir pdg d'une maison de champagne.
8

Le 1er juillet 2011, vers 11 heures, la famille et les amis de Daniel E. Ginsburg s’étaient donnés rendez-vous sur les hauteurs d’Aÿ, au point de vue des Musardises Agéennes, pour une cérémonie d’hommage sur le sol champenois que l‘ancien pdg du champagne De Méric affectionnait tant.

Pour cette cérémonie d’adieu, son frère Seth Ginsburg et son épouse avaient spécialement fait le déplacement depuis le Texas. Etaient également présents Dominique Lévêque, maire de la cité agéenne, Volker Schöne, l’associé de Dan Ginsburg, le grand cuisinier Gérard Boyer, Reynald Leclaire, actuel pdg du champagne De Méric, et bon nombre de vignerons.

Grand amateur de millésimes

Tous se sont souvenus de ce personnage marquant et attachant du monde du champagne décédé en août 2009, à l‘âge de 53 ans. Dan Ginsburg était avant tout un l’homme à l’esprit d’entreprise souvent couronné de succès et à la capacité de travail quasi inépuisable.

Rappelons que Dan Ginsburg était originaire de Pittsburg, et vivait en Californie quand il n’était pas en France ou en avion. Son goût pour les grands et vieux millésimes l’avait conduit en terre champenoise pour des moments de loisirs et de dégustation au cours desquels il tissa de solides amitiés à travers le vignoble.

Devenu patron d’une maison de champagne, il devint «un super ambassadeur» du champagne, comme il aimait se qualifier. Afin d’aiguiser les connaissances de ses compatriotes, il organisa de nombreuses dégustations et rédigea l’ouvrage «The art and business of champagne».

Une proximité, une connivence, une complicité le liaient fortement à ses amis, et tout particulièrement à René Collard, vigneron à Reuil, surnommé l‘Antiquaire de la Champagne, disparu la même année. La rencontre entre les deux personnages détermina le fait que Dan Ginsburg soit le premier Américain à devenir propriétaire d’une maison de champagne. Et il voulu témoigner toute son admiration, ou plus simplement son amitié, en créant une cuvée qui porterait le nom de René Collard, son maître à penser.

Ce fut l’occasion d’associer à ce moment de recueillement la mémoire ce vigneron à la cave immense taillée dans la craie qui faisait figure de cathédrale de millésimes prestigieux.

Jusque 2006, année où l’Américain souhaita passer la main, l’équipe de Dan Ginsburg à Aÿ, avait veiller sur l’élaboration d’un bon nombre de cuvées. Après la revente de la marque De méric au Champenois Reynald Leclaire (la présentation de la nouvelle gamme est prévue à la rentrée de septembre), l’amateur de champagne d’Outre Atlantique conserva les vins produits sous sa direction. Le décès brutal de Dan Ginsburg, laissa son associé (avec le quel il dirigeait le champagne Baron Martin) et sa famille devant un grand dilemme quant au devenir des vins, dont le volume est compris entre 15000 et 20000 cols.

L’idée de la gamme «Daniel Ginsburg» s’est logiquement imposée à ses proches afin de rendre hommage à sa passion et sa vie.

Cuvées sans «malo»

L’ensemble de ces champagnes a été élaboré par fermentation et élevage en fût, sans fermentation malolactique, ni filtration, ni traitement à froid. Des principes inspirés par les conseils de René Collard, le grand ami de Dan.

La cuvée «sous bois» est un brut 1er cru composé à 80% de pinot noir (1er cru et grand cru), et 20 % de chardonnay grand cru. Avec un dosage de 6g, il s’agit d’un extra-brut (dosage à 6g).

Concernant la cuvée «René» 2002, elle est composée à 100% de pinot meunier. Le millésime 2004 est en revanche un 100% chardonnay 1er cru. Leur dosage est à 4g (extra-brut)

Enfin, la cuvée «Louis XVI» est un millésime 1999, 100% grand cru d'Aÿ (60% de Pinot Noir, 40% de Chardonnay) élevé en en fût de chêne.

Pour le moment, la société Baron Martin demeure tournée essentiellement à l’international, car ces cuvées sont à destination des clients existants aux USA, en Italie, en Allemagne et en Belgique.

Cependant les amateurs français les plus motivés pourront néanmoins s’en procurer et déguster ainsi des vins à la typicité marquée qui sont de véritables et authentiques ambassadeurs du terroir champenois.

Sur le même sujet