Le champagne fait son cinéma à Epernay

La 11e édition des Habits de Lumière consacrée au 7e art sur la célèbre avenue de Champagne à Epernay a marqué les esprits.

Emporté par la foule ! Le week-end des 10,11 et 12 décembre, la cérémonie hivernale du champagne a célébré en grandes pompes les 100 ans du cinéma. Epernay avait pris des airs de festival avec des tapis rouges, de grands projecteurs balayant le ciel, et la foule des grands jours venue à la rencontre d’animations originales. Du cinéma à la mode de la Marne.

Projections, concerts, spectacles de rue, défilés colorés et bien entendu dégustations se sont succédés sous le regard bienveillant du réalisateur Claude Lelouch, invité d’honneur de la 11e édition des Habits de Lumière.

Chacun son rythme

L’effervescence a d’ailleurs largement dépassé le magnifique ruban offert aux piétons que constitue l’avenue de Champagne pour envahir toute la cité sparnacienne.

Outre la folle ambiance de la soirée inaugurale partagée entre les instants VIP au cœur des grandes maisons de champagne, et des salles de restaurant bondées envahies par de gourmands visiteurs, certains sont restés sur l’agglomération pour prendre le temps de découvrir les différentes séquences de la vie et des traditions du roi des vins, réalisant ainsi leur propre film au scénario improvisé en un week-end, à l’image de la famille Devoille.

Valérie et Sylvian sont venus avec leurs deux filles, Alexandra et Inès, spécialement de l’Aube pour participer à l’événement. Au terme d’un relativement court trajet en voiture, les visiteurs sont allés prendre quelques forces dans un salon de thé, puis se sont dirigés vers un cinéma pour approcher le réalisateur Claude Lelouch en pleine séance de dédicaces.

A la nuit tombée, ils ont découvert à leur rythme les façades des prestigieuses maisons. Le son et lumière projeté sur la façade de l’hôtel de ville a enthousiasmé petites et grands avec des séquences mythiques du cinéma international, de Charlot à Avatar en passant par la Môme.

Pour les grands et les petits

En se baladant sur l’avenue, exempte de circulation automobile, Alexandra et Inès ont entraîné leur maman vers la cour du château Perrier où se déroulait un concert de l’harmonie des Tonneliers. Les petites ont été heureuses de reconnaître des musiques de films célèbres comme celles du Roi Lion ou des Indestructibles. Pendant ce temps, le papa animé d’un élan plus curieux ou sportif a poussé sa promenade tout en haut de l’avenue, s’attardant devant des grilles surplombées de noms évocateurs de cuvées, prémices gourmands à la suite de la soirée prévue autour d’une bonne table entre amis et de quelques coupes.

D’autres, comme Pierre-Marie Nefflier, également Aubois, ont profité de ce week-end festif pour mieux comprendre l’organisation économique du monde du champagne, avec d’un côté les grandes maisons du Négoce, et de l’autre les petits producteurs du Vignoble défendus par le Syndicat général des vignerons (SGV).

Cet œnophile n’a d’ailleurs pas manqué de poser bon nombre de questions et en a profité pour repartir avec le guide des bonnes adresses des Champagnes de Vignerons, un moyen pour préparer sa cave au dernier moment avant les Fêtes.

Plein les yeux, plein les oreilles, plein les papilles !

Sur le même sujet