Le Mesnil-sur-Oger en effervescence

Pour les vendanges 2012, la commune de la côte des blancs accueille bon nombre de visiteurs curieux du champagne.

Le site des pressoirs de l’UPR (l’union des propriétaires récoltants) est en ce moment en pleine activité à l’occasion des vendanges au Mesnil-sur-Oger, village de la côte des blancs. La valse des livraisons de raisins bat son plein et génère une vaste activité dans les infrastructure de la coopérative en partie automatisée. Ce sont 304 hectares de vignes qui sont concernés par cet établissement.

Visites guidées

C’est l’occasion pour des visiteurs étrangers de découvrir les techniques du terroir champenois aux côtés de Gilles Marguet, le directeur, et de Pascal Launois, le maire de la commune. Sud-Africains et Australiens ont ces derniers jours pu venir au plus près des installations, et par exemple découvrir le seul groupe qui s’occupe encore de charger des pressoirs à la main à l’UPR, avec à leur tête Gérard qui affiche sa 22e vendange. Ils sont fiers de pouvoir ne mettre que 10 minutes par chargement de marc, le tout dans une ambiance conviviale.

«Nous expliquons à nos visiteurs que le site est en perpétuelle évolution», souligne Gilles Marguet. «Nous optimisons sans cesse afin par exemple de positionner le maximum de cuves inox.»

Au cours de la traversée des installations, le maire, viticulteur lui-même, insiste sur l’aspect vinification et pressurage, ainsi que sur le nouveau chantier de dégorgement robotisé. «C’est ainsi que nous pouvons élaborer notre champagne, produit souvent copié mais jamais égalé», explique-t-il avec le sourire.

C’est en 2003, année de petite vendange, que la chaîne automatisée fut mise en service avec succès. Le premier magistrat veille a ce que la coopérative soit au plus proche des évolutions de machines en assurant un rapport direct entre les instances de l’UPR et les responsables d’avancées techniques.

A la découverte des vendanges communales

Actions originales également au Mesnil-sur-Oger ! Dernièrement, la commune a reçu sur ses parcelles de vignes des groupes qui ont découvert l’ambiance de la récolte des raisins dans la côte des blancs.

Tout d’abord ces vendanges communales ont été effectuées par des handicapés adultes venant de Sainte-Menehould. Colette Guyard, membre du conseil municipal, et les employés communaux ont aidé l’encadrement des éducateurs durant deux journées de cueillette.

Puis ce fut au tour d’élèves du collège Notre-Dame Saint-Victor d’Epernay. «Les jeunes sont en option DP3», explique Philippe Nouvian, leur professeur. «Cela leur permet de découvrir les métiers en rapport avec le tissus économique de la région. Et quoi de mieux que la vigne pour symboliser la Champagne !»

Une douzaine de collégiens, sécateurs à la main, ont donc défilé dans les routes de vignes d’une parcelle de 3,5 ares, goûtant parfois au passage avec gourmandise au raisin de cette prometteuse vendange 2012.

Sur le même sujet