Le vin de fraise de la Meuse

Originalité et saveurs fruités pour des productions très originales en provenance de Revigny-sur-Ornain dans la Meuse.
96

La Meuse n’est certes pas très connue comme terroir viticole, mais les producteurs savent faire manifestement preuve d’inventivité. Direction les Celliers de Revigny pour un produit original et riche en saveurs.

Gloire à l’Elvira !

«Nous sommes agriculteurs de génération en génération», explique Thibaut Guillaume. «Mon père Jean-Pol a crée une diversification autour des fraises de plein champ lors de la réforme de la PAC en 1992. Notre exploitation se situe à Revigny-sur-Ornain dans le cœur de la Meuse. Et sur 4 hectares de fraise, nous proposons un hectare de fraises en cueillette libre service. Mais nous plantons également une variété très spécifique l’Elvira sur trois hectares pour l’élaboration d’un vin de fraise».

Pendant la période de récoltes des fruits courant juin, la famille Guillaume ramasse ses fraises à la main une par une avec un rendement de 10 kg par heure et par personne. Elle sont cueillies à pleine maturité bien juteuse et surtout sans oxydation.

«Nous plantons nos fraisiers et vendons nos bouteilles nous-mêmes» confie Thibaut. «Nous pressons nos fraises très rapidement après le ramassage afin qu’aucune oxydation n'ait lieu. La fraise est un fruit très fragile, et la pourriture est vraiment l’ennemi principal. 500 kg de fruits pressées nous donnent 495 litre de jus.»

A partir du jus, les élaborateurs entreprennent une fermentation avec un ajout de sucre, de levure et d'eau. Cette étape va avoir lieu pendant quatre semaines en cuve inox. «Ensuite nous effectuons un débourbage afin d’enlever le plus gros de la pulpe. Puis nous emmenons un échantillon de chaque cuve a la station oenotechnique d‘Epernay, dans la Marne, afin de faire nos assemblages avec notre oenologue pour avoir un vin d une qualité constante chaque année.»

Fraîcheur et fruité

Il faut savoir que le travail du vin se fait entre juin et septembre, les premiers tirages de bouteille s'effectuant courant octobre. La famille Guillaume a toujours privilégié la fraicheur et le coté fruité de ce produit original.

Seule la jeunesse du vin de fraise permet et assure cet équilibre . Ce sont donc des cuvées à consommer dans l’année.

«Nous diversifions nos productions proposant du pétillant de fraise, ainsi qu’un vin de fraise avec un vieillissement en fut de Meursault, et un vin de framboise.»

L’exploitation assure ainsi une production actuelle est de 40 000 bouteilles par an.

Des cuvées pour les amateurs de saveurs sucrées largement structurées sur la finesse du fruit qui s’apprécient aussi bien à l’apéritif qu’au moment du dessert sur une recette aux fruits rouges. Dans ce cas précis, les gourmets un peu curieux et amateurs d’accords met-vins originaux peuvent sans crainte jouer la carte du ton sur ton pour un mariage culinaire du plus bel effet.

A découvrir, par exemple lors du prochain salon Vinum Expo qui se déroule à Chouilly dans la Marne à l'occasion du week-end de Pâques !

Sur le même sujet