Les contrastes des blancs de noirs

Puissance rime avec pinot ! Les Champagnes de Vignerons à base de raisins à peau noire agrémentent magistralement la palette œnologique de la région.

La facilité de jugement conduirait les esprits à associer blanc de blancs avec féminité, et blanc de noirs avec des principes plus virils. Quel dommage…

Franchement, en toute honnêteté et gourmandise gustative, les hommes et les femmes peuvent prendre un plaisir sans tâche à la dégustation des champagnes élaborés à partir du jus blanc des raisins à peau noire. Quel racisme œnologique pourrait conduire à un jugement inverse ?

Bref ! Encore une fois, il est allégrement question de terroirs, et donc dans la case des blancs de noirs, vous allez retrouver en premières lignes la Montagne de Reims, berceau du pinot noir, la vallée de la Marne et ses pinots meunier tout en rondeur, et les particularités de l’Aube avec notamment la côte des Bar.

Après avoir planté les décors, passons aux actes des protagonistes que sont nos amis vignerons. Hop !

Vinosité

Le nom de Soutiran résonne aux oreilles des œnophiles sur le secteur d’Ambonnay. Pourtant, sur le papier, le champagne Patrick Soutiran ne compte à peine plus de 3 hectares. Ce vignoble planté en chardonnay et pinot noir commercialise environ 20000 bouteille chaque année. Dans ses caves, la cuvée Blanc de Noirs vous attend. L’œil décèle des reflets verts intenses dans sa robe or ornée de fines bulles discrètes au disque très persistant. Quelle richesse au nez ! Des senteurs complexes d’oranges confites, d’épices et de pommes caramélisées. Que dire de la bouche, si ce n’est qu’elle se présente vineuse et bien équilibrée. Ajoutez à cela des arômes de mandarine confite et une finale tendrement fumée et voila un champagne à retenir.

Poussons dans le petit secteur de la Champagne axonaise, à Charly-sur-Marne, à la rencontre du champagne Christian Naudé. Une dominante de pinot meunier constitue la charpente de la cuvée Brut Carte Rouge. Fruits blancs compotés et note végétale pour la partie olfactive, vinosité, acidité, équilibre en ce qui concerne le moment gustatif. Et sur l’inspiration du moment, si l’envie de déguster ce vin en accompagnement d’un filet de Saint-Pierre, ne soyez guère surpris.

Chez le même vigneron, il convient de ne pas rater le Brut Tradition. Un champagne légèrement boisé au nez, tandis qu’une fois en bouche se révèlent des arômes de fruits blancs et d’épices douces.

Arômes de miel

Dans la Marne, au village de Vandières, le champagne de l’Argentaine mérite le détour, surtout pour le thème qui nous intéresse concernant le Brut Tradition caractérisé par un nez simple et agréable de fruits à noyaux. Miel et cire d’abeille ravissent les papilles et font penser à la mise en œuvre d’un vin évolué.

La cuvée Les Almanachs produite par le champagne du Rédempteur à Venteuil (haut lieu de la lutte syndicale des vignerons champenois) a de quoi surprendre par sa couleur marquée par le miel. Une impression que se retrouve singulièrement au nez. On se plairait presque à rêver du terroir breton où règne le charme de l’hydromel…

Une métaphore qu’il faut bien se résoudre à poursuivre une fois le vin pris en bouche, avec toute fois la nuance apportée par des notes aromatiques proches du suc de viande, et d’épices. Un beau vin de table !

A Villers-sous-Chatillon, chez Jacky Charpentier, la Reserve Brut offre une démonstration classique du potentiel de ce terroir. Des allures de vieux vin marqué par les fruits blancs et les épices. Une vinosité qui là encore suivra l’ensemble d’un repas.

Pour le terroir de la côte des Bar, à La Celle-sur-Ource, la cuvée Réserve du champagne Michel Fordien (100% pinot noir) fleure bon les arômes de fruits frais. Une pointe tannique vient apporter du relief en bouche.

Fruités

En ce qui concerne la Lueur des Sous-Bois du champagne Laurent Ambroise, le vigneron de Courteron propose aussi un pur pinot noir. Les fruits rouges offrent une belle complexité au nez (groseilles à maquereaux) , tandis qu’en bouche les tanins bien réalisés viennent accompagner une attaque franche et assez vineuse. Une douce impression de vin élégant.

Enfin, dans le haut lieu du terroir des Riceys, le champagne M. Chevrolat et son Brut Réserve (100% pinot noir) propose un nez subtil et élégant de fruits jaunes compotés, avec une pointe d’épices. La bouche ne trahit pas le dégustateur en associant vinosité et acidité, pour se terminer par une petite pointe agréablement tanique.

Décidemment, les représentants du SGV (syndicat général des vignerons) par le biais des Champagnes de Vignerons n’en finissent pas de séduire

Sur le même sujet