L'originalité des Saint-Pourçain

Authentiques et gouleyants, les bons petits vins de Saint-Pourçain dans l'Allier. La proximité de la source de Vichy ne doit pas vous faire douter.
6

Parmi les saints auréolant le paradis œnologique, Saint-Pourçain modestement force le respect. Sur 19 communes, s’étendent 500 hectares de vignes au sud-ouest de Moulins. Ce vignoble du centre de la France a renouvelé ces cépages (Sauvignon, Chardonnay, Tresallier pour les blancs, Gamay et Pinot noir pour les rouges).

De nombreux amateurs des vins de ce terroir, les décrivent comme des vins de convivialité, fruités, légers et agréables. Il est vrai qu’ils sont faciles d’approches et bien faits, et ils ont aussi une vertu pédagogique. De plus, ces vins sont d’un excellent rapport qualité/prix, une dimension à ne pas négliger...

L’Union fait le bon vin

La parfaite illustration de ces critères revient notamment à l’Union des Vignerons de Saint-Pourçain, une cave coopérative. A goûter absolument les rosés. Si l’on peut dire d’un vin qu’il est ludique, la Réserve Spéciale mérite bel et bien cet adjectif. Il est obtenu par pressurage direct des vendanges sélectionnées et macération courte d’une nuit. D’un aspect rose bonbon, il développe des senteurs de framboise et autres fruits rouges dans des notes acidulées. C’est un vin léger et fruité, agréable à l’apéritif mais qui peut se suffir à lui même. Un vin de soif dans le bon sens du terme qui se mariera avec une après-midi ensoleillée.

A retenir également le Saint-Pourçain Gris. Cette cuvée est vinifiée comme un vin blanc, après simple écoulage des jus. Avec sa robe très pâle, il présente une grande finesse aromatique. A regretter cependant, la présence d’un léger dépôt.

Parfaitement équilibré, majoritairement à base de gamay noir à jus blanc, la Réserve Spéciale 1999 est un bonheur. Légèrement poivré au nez, ce vin est typique de l’appellation : frais, fruité et surtout gouleyant (à servir frais, environ 12°).

Pour ce qui est des blancs, devant le succès de leurs productions auprès des amateurs de crustacés et de poissons, les Vignerons de Saint-Pourçain ont produit la cuvée Atlantis à 45% chardonnay, 45% tressalier, 10% sauvignon. A ne pas manquer. Un vin qui séduira par sa finesse, ses arômes de buis et ses notes grillées.

A noter que la présence du tressallier, cépage local traditionnel dans tous les assemblages, fait l’originalité et la réputation des Saint-Pourçain blancs en général.

Domaines à ne pas rater

Philippe Chérillat vinifie et met en bouteille ses vins à son domaine, à Saulcet, bien que ceux-ci soient commercialisés aussi à la cave coopérative. Les 14 hectares qui composent le Domaine de Chinière appartiennent depuis deux siècles à cette famille. On retiendra le blanc millésimé (65% chardonnay, 20% tressallier, 15% sauvignon) d’une belle couleur jaune d’or pâle et d’une excellente longueur en bouche. Gras et bien équilibré, il peut se garder 2 à 3 ans.

Autre blanc de bonne tenue, celui du Domaine de la Croix d’Or, à Chemilly, un village à la limite nord du vignoble. D’un jaune léger aux nuances vertes au regard, il s’avère très gras en bouche. Des arômes de fruits exotiques " résonnent " au palais. La présence de tous les cépages qui le composent, dont l’aligoté, en fait vraiment un vin inédit.

Le rouge, également réussi, séduira par son parfum marqué de cerise. A déguster sur du gibier ou des fromages.

Enfin, à l’écart des grandes routes, sur la commune de Meillard et entouré de ses vignes, il faut découvrir le Domaine de Bellevue. Sur 17 ha, Chantal et Jean-Louis Pétillat poursuivent la tâche entreprise par leur aïeul Gilbert en 1922. Quatre générations se sont succédées dans les vignes de ce domaine. L’un des meilleurs représentants de leur travail est sans nul doute la Grande Réserve. Un vin au nez très floral.

Autre production digne d’intérêt : la Cuvée Spéciale qui surprendra par ses arômes de miel. Une cuvée soigneusement sélectionnée et vieillie un an avant sa mise en bouteille. Elle s’appréciera parfaitement à l’apéritif.

En conclusion on retiendra que de plus en plus, les vins de Saint-Pourçain se retrouvent sur les bonnes tables. De gros efforts sont menés pour accroître leur exportation. Les vins cités sont de parfaits ambassadeurs, à vous de les " recevoir " comme ils doivent l’être.

Sur le même sujet