Vive le Champagne Day !

La 2e édition de l'évènement s'est déroulée le 28 octobre dans la confidentialité planétaire des réseaux sociaux...Dans le monde et la capitale du champagne

Pour certains esprits gourmands ou facétieux, c’est tous les jours Champagne Day. Pourtant, depuis l’an passé chaque 28 octobre est synonyme de bulles.

Une manière de célébrer encore plus le roi des vins partout dans le monde, qui nous est venue des USA.

Echange et partage

En effet, en 2010, un Américain de Napa Valley en Californie a décrété via les réseaux sociaux une date pétillante.

«Cette année, l’évènement prend plus d’ampleur», confie Sandra Cizeron, responsable de la communication des Champagnes de Vignerons. «Le but est de partager via des réseaux comme Facebook ou Twitter, d’échanger en live à travers des dégustations qui se déroulent un peu partout. En tenant compte du décalage horaire, cela dure bien plus qu’une journée…»

Des initiatives spontanées ont pu voir le jour afin de rassembler quelques amis autour d’une coupe conviviale, ou bien des rendez-vous plus structurés à l’image des Champagnes de vignerons qui avaient investit pour l’occasion C Comme Champagne à Epernay, ou les exposants du salon Terres et Vins (parmi eux, Benoît Tarlant d’Oeuilly, et Fabrice Pouillon de Mareuil-sur-Aÿ) qui avaient choisi un restaurant rémois pour faire sauter quelques bouchons.

«C'est un peu comme une fête du nouvel an avant l'heure», lance Benoît Tarlant. «En quel honneur ? Et bien justement, ce qu'il y a de bien, c'est qu'il n'y a pas d'explication. Tout comme les apéros géants programmés sur Facebook, tout comme l'envie d'un verre de Champagne à midi ou à minuit, à Abou Dabhi ou à Oeuilly, c’est une journée où l'on célèbre le partage et la fête, le vin et les hommes. L'initiative s'est éveillée sur le net, il y a le #chardonnayday par Rick Bakas, le #champagneday par Vintuba, et il y a surtout l'effervescente communauté des citoyens du monde connectée sur la toile.»

On a pu recenser quelques initiatives sur la capitale relayés par certaines maisons de champagne. Tous les champagnes étaient bien entendu concernés.

Action collective

«En ce qui concerne les Champagnes de Vignerons», poursuit Sandra Cizeron, «nous nous efforçons de mettre en avant la diversité des producteurs. Pour la soirée sparnacienne, ce sont 30 vignerons qui sont présentés à la dégustation, et nous mettons également en avant notre logo collectif.»

Les manifestations ont vraiment misé sur le système du Net, de par leur spontanéité avec des partenaires jouent le jeu, mais aussi avec des diffusions en streaming pour relier les amateurs de champagne du monde entier.

«Si c’est un Américain qui a lancé le principe, l’interprofession entend bien démontrer que la promotion du champagne vient de Champagne !» souligne Sandra Cizeron. «Le CIVC veille. Il est important que l’AOC et l’appellation soient clairement visibles par les consommateurs étrangers. Cela assure une excellente communication notamment outre-Atlantique pour sensibiliser les gens à l’origine du produit.»

Sur le même sujet