Loeb et Elena : un huitième sacre

Sébastien Loeb et Daniel Elena viennent de remporter leur 8e titre mondial en WRC. Un énième titre acquis lors de l'ultime rallye en Grande-Bretagne.
8

L’Alsacien et le monégasque sont les seuls à avoir glané huit couronnements de suite, dans l’histoire des sports mécaniques.

Loeb l’a obtenu le week-end dernier au pays de Galles avec sa Citroën DS3, après une casse de son rival Mikko Hirvonen.

Retour sur le plus beau dès palmarès.

2011, une saison mouvementée

Une saison riche en rebondissements jusqu’au dernier moment, puisque le français a été champion suite à l’abandon d’Hirvonen et après avoir lui-même été contraint de s’arrêter définitivement à cause d’un accident survenu en liaison.

« Le rallye de Grande-Bretagne et la saison se terminent par une rencontre fortuite avec une voiture de tourisme, c'est comme ça. C'est dommage car je voulais vraiment aller chercher la victoire pour fêter cette 8e couronne, mais ce n'est pas grave : c'est ce nouveau titre qui compte avant tout ! »

Chaque sacre aura été unique et celui-ci Loeb le qualifie de multiplicité dans l’adversité. En début d’année, la bagarre à eu lieu au sein même de l’écurie avec son co-équipier Ogier. Ensuite Latvala est venu se mêler au duo en réalisant de bonnes performances, quant à Hirvonen, il a été le pilote le plus régulier de l’année.

« C’est une grande satisfaction de réussir à gagner le titre dans ces conditions. Il a fallu se battre jusqu’au bout et ça n’a pas été facile à gérer. Il y a eu des hauts et des bas, des soucis mécaniques à la fin de la saison qui nous ont fait repartir à zéro à deux courses de la fin. »

Après tout ceci, on ne peut-être que fier, d’avoir un tel pilote, qui doit notamment sa réussite à un autre champion Daniel Elena. Par son professionnalisme et sa complicité depuis de nombreuses années, ce tandem à un avantage réel sur les autres équipes. Ils ne se sont plus quittés après s’être rencontrés lors du rallye des Cévennes en 1997. Depuis, ils partagent les bons comme les mauvais moments et pour Daniel c’est une victoire des tripes :

« Je pense qu’il a réalisé la plus belle saison de sa carrière, même si on n’a gagné que cinq rallyes, parce que ce titre, il a vraiment fallu aller le chercher avec nos tripes. Alors, oui, j’ai attendu souvent à côté de la voiture en attendant la dépanneuse, mais je ne lui en veux pas ! »

Un duo qui sait rester humble après avoir été champion en 2004, 2005, 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011.

Pour Sébastien, « Tous les titres sont importants et mémorables , car ils sont construits différemment, »

« Cette saison, il y avait un niveau très relevé et nous avons du nous battre jusqu’au dernier rallye. Je suis fier de devenir le pilote automobile le plus titré, même s’il ne faut pas forcément chercher à comparer les différentes disciplines. Je n’aurais jamais pensé en arriver là lorsque j’ai débuté ma carrière. »

Retour sur les 7 couronnes précédentes

  • 2004, la première
Sébastien Loeb est champion avec sa Xsara devant Petter Solberg. Depuis Didier Auriol en 1994, jamais un autre français n’avait brillait au premier rang mondial.

  • 2005, la confirmation
Il confirme son talent en s’imposant une nouvelle fois. Il marque déjà son histoire dans le monde du WRC, en remportant toutes les spéciales du rallye de Corse.

  • 2006, une victoire particulière
Citroën s’est retirée, l’Alsacien court dans l’écurie privée de Kronos Racing. Une chute lors d’un entraînement en VTT, le contraint à déclarer forfait pour les 4 dernières courses. Marcus Grönholm le Finlandais revient très près, mais ce dernier s’incline après un accident en Australie.

  • 2007, avec la C4
Cette fois-ci avec la nouvelle C4, une lutte acharnée avec Marcus Grönholm qui laissera encore passer sa chance en sortant de nouveau de la piste.

Loeb égale le record mondial.

  • 2008, sans trembler
Il remporte la Finlande, c’est le premier non-scandinave depuis 16 ans à réaliser cet exploit.

Il s’adjuge l’Allemagne pour la septième fois consécutive et gagne pour la première fois la Grande-Bretagne.

  • 2009, un duel avec Mikko Hirvonen
Alors, que tout commence pour le mieux, une série de malchance s’abat sur l’alsacien et laisse échapper sa place de numéro 1 au profit de Mikko Hirvonen.

Son co-équipier Dani Sordo lui cède la place en Catalogne, relance Sébastien et après une bagarre acharnée remporte le 6e trophée.

  • 2010, dominatrice
Un nouveau succès fêté directement au rallye d’Alsace dans sa ville natale avec pas moins de 12 podiums sur 13 épreuves.

Pour en savoir davantage, consulter le site :

http://www.sebastienloeb.com/

Sur le même sujet