The Golden Girls, les super mamies du petit écran

Récompensée aux Emmy Awards et Golden Globes,la série américaine The Golden Girls connait un succès grâce aux quatre actrices, des "Friends" version senior.
38

Elles sont quatre, elles sont célibataires, elle vivent sous le même toit... que pourrait-il bien arriver à quatre grand-mères vivant paisiblement sous le soleil de Floride? Là est la force de cette série américaine de sept saisons et 180 épisodes, créée en 1985. Tel un précurseur de la série Friends , The Golden Girls ( Les Craquantes en français) met en scène quatre colocataires confrontées à des situations courantes de la vie, transformées en véritables scènes comiques et hilarantes.

The Golden Girls , des personnages en or

Attachantes et délirantes, les quatre héroïnes de la série Golden Girls incarnent des personnages aux caractères aussi différents les uns que les autres, créant des situations décalées et complètement déjantées.

  • Blanche Devereaux, incarnée par Rue McClanahan, est la propriétaire de la maison de Miami où vivent les quatre protagonistes. Veuve et très coquette, elle passe le plus clair de son temps à se faire courtiser par la gente masculine, et possède un tableau de chasse digne d'une croqueuse d'hommes. Elle est fière et sophistiquée mais est aussi très soucieuse du regard que lui portent ses amies, même si parfois elle accueille leurs sages remarques avec peu d'enthousiasme.
  • Rose Nylund, incarnée par Betty White, est une veuve candide dont la naïveté semble irréelle. Peu suspicieuse, elle prend tout au sens littéral, ce qui pousse son incompréhension à tout considérer de travers, et à faire des réflexions pour le moins absurdes. Elle aime raconter des anecdotes au sujet de son défunt mari, mais ses récits se transforment toujours en longs monologues loufoques où Rose finit par s'auto-analyser, sous le regard désespéré et incompris de ses colocataires qui la prennent parfois pour une extra-terrestre. Elle est pourtant cultivée et intelligente, ce qui lui permet de porter secours à ses amies dans des situations délicates.
  • Dorothy Zbornak, incarnée par Beatrice Arthur, est le personnage le plus raisonnable parmi nos quatre héroïnes. Malgré ses sautes d'humeur et ses réflexions sarcastiques, Dorothy possède un tempérament qui apporte un équilibre et une sagesse exemplaires entre les colocataires. Elle apporte souvent la voix de la raison grâce à des remarques sensées et réfléchies. Récemment divorcée de son mari infidèle Stanley, sa force de caractère et d'esprit lui permettent de surmonter toutes les épreuves de la vie, et d'aider par la même occasion ses amies. Solide et sûre, ses colocataires savent qu'elles peuvent toujours compter sur elle.
  • Sophia Petrillo, incarnée par Estelle Getty, est la doyenne des quatre colocataires. D'origine sicilienne et mère de Dorothy, elle s'installe un peu plus tard sous le toit des trois autres amies, et apporte à la série un brin de folie délicieux chez une grand-mère - pardon, arrière grand-mère - de caractère. Loin d'être aussi bavarde que Rose, Sophia possède une excellente répartie qui fait de chacune de ses répliques des perles absolument hilarantes. On est loin de s'imaginer que ce petit bout de femme de 80 ans possède un tempérament de feu à toutes épreuves! Sophia est pourtant très active, dynamique et déterminée, et est définitivement le personnage pince-sans-rire de la série... pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Le secret du succès de la série Golden Girls

Grâce à ces quatre personnages interprétés par des actrices sensationnelles, les situations comiques et intrigues décalées se multiplient tout au long des épisodes de la série, assurant à chaque fois de véritables moments de fous rires et de divertissement. Le spectateur ne peut que savourer les échanges entre ces quatre mamies, aussi drôles les uns que les autres.

Les répliques cultes des unes, les dialogues tranchants des autres font partie de la richesse de la série car ils débordent d'originalité et de style, propres à chacune des quatre protagonistes :

- "Dieu m'est témoin, je jure que je ne séduirai plus jamais un seul homme... dans une librairie... un samedi... à moins qu'il soit mignon... et qu'il conduise une belle voiture... Amen." - Blanche;

- "Des côtes de porc, génial... pourquoi ne m'arrachez-vous pas mon dentier tant que vous y êtes?" - Sophia;

-"Pourquoi ne me donne-t-on pas directement une pancarte avec l'inscription "trop moche pour vivre"?" - Dorothy;

- "Je t'en prie Rose, j'en ai oublié bien plus que tu n'en as jamais su." - Sophia;

- "Ma mère me disait souvent : avec l'âge, on devient meilleur, à moins d'être une banane." -Rose;

- "Très bien, brisez le coeur d'une vielle dame. Si vous avez besoin de moi, je serai dehors avec le reste des ordures!" - Sophia;

-"Personne ne me croit jamais quand je dis la vérité. Je suppose que c'est une sorte de malédiction pour les femmes d'une incroyable beauté comme moi." -Blanche;

-"Combien de temps elle dure ton histoire? J'ai 80 ans, j'ai des choses à faire!" - Sophia

The Golden Girls , la série précurseur de Friends ou Sex and the City

La popularité et la réussite de cette série furent telles qu'on lui décerna à de nombreuses reprises des récompenses mettant à l'honneur la sitcom et les actrices. Sacrée plusieurs années de suite meilleure série comique au Emmy Awards et aux Golden Globes, The Golden Girls est une des rares séries où chaque actrice bénéficia de la distinction de meilleure actrice de série comique. Elles furent en effet récompensées aux Emmy Awards et au Golden Globes au cours des années 1980 et au début des années 1990. Par ailleurs, de nombreuses guest stars firent des apparitions dans The Golden Girls , tels que Leslie Nielsen, Julio Iglesias, George Clonney ou encore Quentin Tarantino.

The Golden Girls peut être considérée comme une sitcom précurseur de célèbres séries des années 1990, tels que Friends ou Sex and the City . La mise en scène du quotidien de quatre colocataires, faisant face aux épreuves de la vie de manière comique et décalée n'est pas sans nous rappeler nos New Yorkais préférés, grands habitués du Central Perk. Certes, pratiquement deux générations séparent les protagonistes de Friends des Golden Girls , mais le principe est le même. Les héros sont des colocataires qui vivent des situations que nous-mêmes pourrions vivre, qu'il s'agisse d'amour, d'amitié, vie professionnelle et personnelle, le tout avec une irrésistible touche d'humour.

Que dire de la série Sex and the City , et de ses New Yorkaises glamour et branchées? On pourrait penser que tout sépare ces deux séries. Bien au contraire, comment ne pas dresser un parallèle entre deux séries décrivant le quotidien de quatre (m)amies célibataires cherchant chacune un certain équilibre avec les hommes? La coquette Blanche ne serait-elle pas apparentée à notre croqueuse d'hommes de Manhattan, Samantha Jones?

La ressemblance est encore plus frappante dans Sex and the City car l'intrigue tourne également autour de l'amitié entre quatre femmes aux caractères respectifs différents, qui avancent dans la vie en apprenant des erreurs de chacune, en se disputant puis se réconciliant. Dans les deux séries, les protagonistes rencontrent des hommes. Rendez-vous, idylles, et parfois coeurs brisés, The Golden Girls et Sex and the City illustrent avec un style propre à chaque série les péripéties que rencontrent les femmes avec les hommes.

Bien que le clap de fin ait retenti depuis 1992 dans les studios, la série The Golden Girls continue d'enchanter les spectateurs sur des chaînes du monde entier, grâce à quatre formidables actrices aussi touchantes et amusantes que leurs propres personnages.

Sur le même sujet