Chéri, j'ai rétréci la ville !

Ou comment la technique du « tilt-shift » nous réduit à un monde de jouets
28 Sept

L'image est assez belle : le train circule, quitte la ville, traverse la campagne, passe sur un pont au-dessous duquel brillent les eaux d'une rivière, disparaît dans un tunnel, ressort de l'autre côté et arrive dans une autre gare, le tout sur la musique de The Look du group Metronomy. ..

Semblant suivre son parcours, une main « venue d'en haut » installe des rails, place un camion sur un wagon plat, pose le toit en verre d'une gare, tandis que des ouvriers, réduits à des figurines, poursuivent leurs travaux...

Réseau ferré de France a confié son dernier film publicitaire à Thierry Poiraud, scénariste et réalisateur –auteur de nombreuses publicités et Victoire de la Musique 2007 dans la catégorie meilleur DVD musical de l'année pour le film de la tournée de Vanessa Paradis, Divinidylle – qui a choisi d'utiliser la technique du "tilt-shift" pour cette dernière réalisation.

Little Big Berlin : maquette ou réalité ?

Cette technique récente, dont la popularité ne cesse de grandir, a été notamment utilisée dans le film The Social Network de David Fincher (2010), dans une séquence qui se déroule sur le campus de Harvard.

Une des plus jolies réalisations revient tout de même à Pilpop pour son court métrage Little Big Berlin –réalisé à l'aide d'un Sony HC9– dans lequel la capitale allemande semble réduite à une maquette... En effet, nette sur le sujet mais floue tout autour, la photo tilt-shift laisse croire qu'elle a été prise de très près, et c'est notre esprit qui interprète la scène comme étant minuscule.

Une technique à la portée de tous

La photo –ou la vidéo– est réalisée en plongée, à des dizaines ou des centaines de mètres du sujet, pour créer une « profondeur de champ ». Les professionnels utilisent un objectif « à décentrement », qui permet notamment de photographier avec la même focale grand angle utilisée en contre-plongée un monument élevé, mais sans basculer l'appareil vers le haut. L'objectif à décentrement peut coulisser latéralement ou verticalement de façon à récupérer la partie de l'image manquante. Le but est de restituer correctement la géométrie du monument, et d'éviter les phénomènes de distorsion. On voit donc tout l'intérêt de ce type d'objectif pour le "tilt-shift".

Poésie

Mais les amateurs (qui maîtrisent bien l'informatique...) peuvent utiliser des logiciels tels que Photoshop, qui permettent de simuler des flous, pour obtenir des résultats très satisfaisants. Pour cela il suffit de bien déterminer les zones à flouter. La dernière étape consistera à jouer sur le contraste et la luminosité pour accentuer l'effet de miniature.

La ville, les immeubles, les chantiers, les véhicules, et même la foule semblent réduits à des jouets, et paraissent moins effrayants. Devant Little Big Berlin , on peut même parler de poésie...

Sur le même sujet