Somalie : l'UNICEF lance un cri d'alarme

Dans ce pays de la Corne de l'Afrique, la sécheresse et la guerre civile menacent 350 000 personnes
24 Juil

Le président d' UNICEF France , Jacques Hindzi, l'a rappelé dernièrement sur l'antenne d' Europe1 : la situation est critique dans la Corne de l'Afrique où douze millions de personnes sont menacées par la sécheresse la plus grave depuis 60 ans. En Somalie, la situation se double d'une guerre civile – le pays est démembré depuis 1991, et les combats sont permanents – qui rend la tâche des organisations humanitaires encore plus difficile. Certains territoires – le sud de la région de Bakool et la région de Lower Shabelle – sont contrôlés par les Shebabs, islamistes radicaux affiliés à Al-Qaida, qui luttent contre le gouvernement de transition de Mogadiscio (soutenu par les Occidentaux) et refusent de laisser passer les organisations humanitaires proches des Nations unies. Le bilan est catastrophique : 2 millions d'enfants sont en danger, 500 000 sont à la limite de la subsistance. Le taux de décès infantile est quinze fois supérieur à la normale (6 enfants pour 10 000 aujourd'hui). Au total, c'est 1/3 de la population (4 millions de personnes) qui est menacé.

Un pays démembré depuis 20 ans

La déclaration de famine dans des régions de Somalie par l'ONU a été diversement accueillie par les Shebabs : l'organisation n'est pas « monolithique », comme l'a fait remarquer Emilia Casella , porte-parole du PAM (Programme alimentaire mondial), agence spécialisée de l'ONU, dont les propos ont été rapportés par Lemonde.fr .

L'UNICEF et l'Organisation mondiale de la santé continuent à travailler dans le pays, malgré les difficultés. Cela suppose de nombreuses discussions et une sécurisation des convois. Le PAM envisage de mettre en place un pont aérien pour nourrir les enfants de la capitale somalienne notamment. Pour cela, il a lancé un appel aux dons.

Quatre millions de personnes en danger de mort

Les organisations qui ne sont pas liées aux Nations unies, comme Action contre la faim ou Médecins sans frontière sont moins gênées dans leur action. Le CICR (Comité international de la Croix rouge) a distribué près de 400 tonnes de nourriture dans le sud du pays sous le regard des autorités locales shebab. Le CICR est présent depuis 1991 en Somalie, c'est une des rares organisations humanitaires à être demeurée dans le pays et qui est tolérée par les Shebabs.

Lundi 25 juillet 2011, la FAO (Organisation de Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) va se réunir à Rome à la demande de la France dans le cadre du G20. Il est question d'examiner « les mesures pouvant être mises en œuvre contre la crise qui compromet les approvisionnements alimentaires et les prix dans plusieurs pays ». En ce qui concerne la Somalie, il faut absolument éviter que la famine se généralise à toute la partie méridionale du pays. S'il n'est pas déjà trop tard.

Sur le même sujet