Le frelon asiatique attaque la France !

Depuis quelques semaines, une nouvelle espèce de frelon s'en prend aux abeilles françaises et, pire encore, aux habitants de l'hexagone...
63

Un tueur d'abeille terriblement efficace

On l'appelle « Vespa velutina » mais il est plus connu sous le nom de frelon asiatique. Et pour cause, cette espèce a d'abord fait ses armes en Chine, dans le Nord de l'Inde mais aussi dans les montagnes d'Indonésie. Sa particularité ? Il s'attaque aux abeilles y compris dans leurs ruches ! Et la manière de tuer de ce nouvel envahisseur pourrait également attirer l'attention des plus sceptiques. En effet, il attend les abeilles aux portes de la ruche tel un éclaireur avant de la saisir entre ses pattes et de lui couper la tête de « sang » froid. Impressionnant. Plus encore lorsque la nouvelle terreur du Sud de la France vise les habitants...

Des habitants également touchés

Le 11 juin dernier, Marie-Claire Jugla a été la première victime du frelon asiatique à Saint-Laurent-Médoc, en Gironde. A 59 ans, elle est décédée huit jours après avoir été piquée à la gorge alors qu'elle lisait allongée sur son lit. Selon les scientifiques, la prudence est de mise cet été. Même si ces frelons n'attaquent pas si on se tient à une distance raisonnable du nid (environ 4 mètres).

Un frelon arrivé en France... par erreur !

Le « vespa velutina » aurait été introduit du côté d'Agen de manière involontaire il y a sept ans lors d'une importation de poteries chinoises. Aujourd'hui, on estime à une trentaine le nombre de départements où ce tueur d'abeilles sévit. Plus petit que le frelon européen, le cousin asiatique possède tout de même un dard atteignant 6 millimètres de quoi faire pâlir toutes celles et ceux craignant ces petits monstres.

Vers une guerre abeille/frelon ?

Même si la solution la plus efficace semble être la destruction des nids, il faut néanmoins compter sur les difficultés rencontrées pour les localiser. Cachés, en général, très haut dans les arbres, ces nids sont souvent hors de portée. Finalement, ce sont les abeilles chinoises qui ont trouvé un moyen étonnant de se venger. Elles auraient appris à se défendre contre leurs ennemis en formant une boule autour d'eux avant d'augmenter la température en frottant leurs ailes. Dans une chaleur insoutenable, le frelon asiatique meurt d'hypothermie. Mais, il est loin le temps où les abeilles françaises pourront se rebeller à l'image de leurs cousines chinoises. Les scientifiques estiment à une dizaine d'année l'apprentissage de cette technique. La guerre est déclarée...

Sur le même sujet