Pierre Rolland, espoir du cyclisme français

Avec sa victoire de prestige au sommet de l'Alpe d'Huez, le jeune coureur Europcar a prouvé qu'il n'était pas qu'un coéquipier modèle de Thomas Voeckler.

Le cyclisme français tient SA pépite

L'éclosion d'un futur champion ? Ce n'est pas la première fois que les commentateurs sportifs s'extasient devant le potentiel d'un jeune coureur avant de déchanter. Rémy Di Gregorio, Christophe Kern, Sandy Casar ou Sylvain Chavanel ont dû endosser cette responsabilité avant lui sans vraiment y parvenir. En revanche, c'est peut-être la première fois qu'un jeune cycliste confirme à ce point les espoirs placés en lui. Pierre Rolland semble bel et bien s'affirmer comme le nouveau patron du vélo tricolore. Petit à petit...

Il dompte l'Alpe d'Huez

Le vendredi 22 juillet 2011. La date restera à jamais dans la tête du coureur Europcar. Dans une étape mythique, Rolland laisse sur place les Espagnols Alberto Contador (Saxo Bank) et Samuel Sanchez (Euskaltel). Excusez du peu ! Au sommet de l'Alpe d'Huez, un espoir succède à un autre. Alors que son leader Thomas Voeckler perd le maillot jaune, l'Orléannais récupère le maillot blanc de meilleur jeune. Félicité par Sanchez à l'arrivée, la grande révélation du Tour de France 2011 nourrit de grandes ambitions pour l'avenir.« Je sais que je vais m’entraîner pour être au plus haut niveau, et pour ne pas avoir de regrets une fois que ma carrière sera terminée»

Un équipier futur leader ?

Alors que son potentiel pourrait très bien lui permettre de devenir leader de n'importe quelle équipe française, c'est en coéquipier exemplaire que Pierre Rolland s'est distingué cet été. Si Thomas Voeckler a conservé le maillot jaune pendant dix jours, il le doit en grande partie à son ami qui l'a emmené dans les étapes de montagne et qui s'est permis à maintes reprises de rattraper des cadors tels Cadel Evans, Alberto Contador ou les frères Schleck. Cette capacité hors du commun, le désormais dixième du général ne la doit pas au hasard.

Une voie toute tracée

Pierre Rolland a disputé les championnats du monde juniors à l'âge de 16 ans. En 2007, le natif de Gien passe pour la première fois professionnel sous les couleurs de la formation Crédit Agricole dirigée par Roger Legeay. Après la faillite de l'équipe française, c'est chez Jean-René Bernaudeau et la Bbox qu'il poursuit son aventure malgré des propositions de toutes parts. Discret, il travaille d'arrache-pied pour en arriver à ce sublime Tour de France 2011. Seul point faible : le contre-la-montre. Mais à 24 ans, le jeune coureur Europcar dispose encore du temps nécessaire pour devenir ce qu'on attend de lui. Le champion de demain.

Sources :

« Pierre Rolland, l'équipier devenu grand », http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/sports/article/pierre-rolland-l-equipier-devenu-98001

« Rolland exulte, Voeckler explose », A.T.C, http://www.lequipe.fr/Cyclisme/breves2011/20110722_175605_rolland-exulte-voeckler-explose.html

Sur le même sujet