user_images/288042_fr_img_07212c.jpg

ARIELLE KECH

Publié dans : Les articles Environnement de Arielle KECH

CONSTRUIRE DU VIVANT, DES ETRES ET OBJETS HYBRIDES

Avec la biologie synthétique, les technologies du design et la construction du vivant une nouvelle société se profile.

Le nouvel essor du textile

Les textiles infroissables, antitaches ou ignifugés se sont généralisés. Ces dernières années, les collants « minceur » ont investi les rayons des grandes surfaces. Intégrés de microcristaux ou de microcapsules de caféine, ils garantiraient en quelques semaines, la fonte de la cellulite.

Du 5 juillet 2013 au 14 juillet 2013, la Cité des Sciences et de l’Industrie située à La Villette, présente dans son exposition Futurotextiles ce que seront les textiles intelligents de demain. Sur une surface de 600 m2, tissus réfléchissants, réactifs à la pollution atmosphérique, révélateurs d’émotion, jalonnent le parcours du visiteur. Chercheurs et grands créateurs ont rivalisé d’ingéniosité et de talent pour faire de ces matières innovantes des tenues haute-couture. Les maîtres-mots : flexibilité, légèreté et résistance. J.R.R. TOLKIEN en avait rêvé. N’avait-il pas revêtu de « Mithril » son jeune héros Frodon Sacquet?

Les texticaments sont également très prometteurs en offrant des applications préventives ou curatives.

Penser le textile à l’horizon 2030 est l’enjeu du CETI (Centre Européen des textiles intelligents) de Roubaix.

La construction du vivant

L’Espace Fondation EDF, situé 6 rue Récamier à Paris 7, présente jusqu’au 1er septembre 2013 l’exposition « En vie, aux Frontières du Design » et dévoile les avancées de la biologie synthétique et des technologies du Design.

Utiliser des matériaux vivants pour fabriquer des objets usuels est un enjeu de taille dans divers domaines.

Désormais il est possible de faire pousser des objets, de la nacre, des tissus ou organes, de produire du pétrole grâce à la fabrication de microorganismes ou algues, de recréer un récif.

L’expression bien connue concernant une ville qui « pousse comme un champignon » trouve son pendant grâce aux bactéries qui deviennent bâtisseuses et permettent la fabrication d’un matériau à la fois flexible et solide, nouvelle peau murale pour l’ensemble du secteur immobilier.

Les maisons-arbres qui poussent toutes seules rappellent d’ailleurs les habitations de la Comté, village décrit par J.R.R. TOLKIEN dans Le Seigneur des anneaux.

Pour contrer les risques de pénurie alimentaire à l’échelle mondiale, l’homme serait destiné à devenir un Hobbit ! l’appétit d’un semi-homme étant bien moindre que celui des géants que nous sommes. La troisième humanité imaginée par Bernard WERBER n'est pas loin.

Toute innovation est évolutive et certaines, qui de prime abord pourraient paraître anecdotiques, peuvent ouvrir de nouvelles pistes de recherches et aboutir à des découvertes inattendues. C’est ce qu’on appelle la sérendipité.

Toutes ces prouesses n’en sont qu’à leurs balbutiements. Si la technique est acquise, reste à mettre en œuvre la production, la commercialisation et à en définir les cadres éthiques et légaux.

À propos de l'auteur

user_images/288042_fr_img_07212c.jpg

ARIELLE KECH

J'essaie de créer une certaine alchimie entre mes recherches internet et
  • 14

    Articles
  • 8

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!