user_images/288042_fr_img_07212c.jpg

ARIELLE KECH

Publié dans : Les articles Sciences & Technologies de Arielle KECH

MAURICE ET KATIA KRAFFT OU L'AMOUR DU RISQUE

Maurice et Katia KRAFFT, les célèbres volcanologues. Leur rencontre, leur passion, leur action et leur fin tragique à proximité du Mont Unzen au Japon.

La volcanologie pour passion

Etranges et magnifiques destins que ceux de ces deux Alsaciens, rencontrés et réunis par leur passion commune sur les bancs de l’université de Strasbourg !

Est-ce la proximité du Markstein et du Grand Ballon, qui dès leur plus jeune âge, leur a donné le goût des sommets et de la géologie ? Toujours est-il que leurs études terminées, ils ont quitté les vignobles alentours et ont renoncé à la nouvelle production de Riesling pour arpenter le globe.

A cette époque, COUSTEAU était maître des mers et des océans. Eux, marchaient dans les pas d’Haroun TAZIEFF et seraient les maîtres absolus de l’antre de la terre et de la tectonique des plaques. Le liquide qu’ils convoitaient devait être en fusion et les pierres volcaniques leur Saint Graal.

Leur quête d’images spectaculaires et inédites était une course permanente et à contre-courant. Là où les populations étaient sommées, par les autorités locales, de quitter leur domicile, Maurice et Katia KRAFFT allaient se positionner au plus près de la zone de danger.

Les colères de Gaïa ne les impressionnaient plus. Qu’elle gronde ou qu’elle éructe, les deux époux restaient imperturbables. Revêtus de leur combinaison résistant aux températures extrêmes, ils marchaient au milieu des fumerolles sur des coulées magmatiques à peine refroidies, les yeux rivés sur leur sismographe.

Les volcans à travers le monde

Si les noms Stromboli, Laki, Fuji, ont pour certains les rimes sonnantes d’un exotisme évocateur, c’est sans doute par ignorance de leurs effets cataclysmiques.

Ainsi, le 8 juin 1783, le Laki entra en éruption. L’émanation de gaz toxiques ne concerna pas uniquement l’Islande, mais une grande partie de l’Europe. Cette atmosphère chargée de sulfates décima le bétail et les hommes. Les survivants moururent de famine ou de maladies respiratoires dans les mois qui suivirent. Une éruption simultanée au Japon modifia suffisamment le climat pour accentuer pénurie de vivres et mortalité.

Certains historiens établissent un lien de causalité entre ces faits et la Révolution Française. Qu’en auraient pensé Louis XVI et Marie-Antoinette ?

Les eaux turquoise d’un lac de caldeira attirent immanquablement les touristes à proximité. Pourtant, mieux vaut ne pas trop perdre de temps à s’y mirer.

Méfions-nous toujours du volcan endormi. PLINE LE JEUNE en savait quelque-chose ! Contemporain et ami de TACITE

Il fut le premier à relater les phénomènes naturels relevés en l’an 79 lors de la soudaine explosion du Vésuve. Celle-ci avait surpris les habitants de Pompéi et d’Herculanum.

Aujourd’hui, si l’agitation y demeure, elle n’est plus que touristique. Que reste-t-il du faste des demeures de l’époque ? Quelques peintures murales, certaines mosaïques et des ruines de temples reposant sereinement sur un « lit de verdure ». Pourtant, à l’ombre des colonnes encore érigées et autour d’objets usuels également exhumés, des corps pétrifiés sont là, comme saisis dans l’intemporalité de leur dernier geste.

D’une hauteur de 1281 mètres, le Vésuve domine la baie de Naples.

Il y a quelques années, un journaliste avait réalisé un reportage d’anticipation. Qu’adviendrait-il du million de personnes supposées être directement concernées par la prochaine éruption du volcan ? Ainsi, le journaliste avait-il simulé le saisissement, la panique, l’appel téléphonique d’urgence à un proche, puis la fuite. Mais quel parti prendre dans une ville surpeuplée ? Courir ? A quoi bon ! Il avait donc pris son véhicule. Peine perdue. Pris dans les embouteillages, il avait mis plus de 40 minutes à quitter Naples. Quoi qu’il en soit, et pour dénoncer l’incohérence de l’enchevêtrement urbanistique, il avait continué sa route… pour déboucher sur un champ !

Il avait rebroussé chemin puis s’était dirigé vers le port –seul échappatoire, à condition bien-sûr que l’activité volcanique n’eût pas engendré de risque de raz-de-marée- !

Mais une fois arrivé au port, l’embarcadère était en construction ! La pertinence de ses propos était éloquente. Pour autant, les autorités italiennes en ont-elles tenu compte ? L’appât du lucre l’emportera-t-il toujours sur la raison ?

Beaucoup plus récemment, le volcan Eyjafjallajökull, en Islande restera dans les annales des compagnies aériennes et des voyageurs cloués au sol. Un volcan explose à l’autre bout du monde et c’est tout un pan de l’économie mondiale qui en pâtit !

Ces dernières années, les journaux télévisés nous rappellent ponctuellement le nombre et la violence de secousses sismiques enregistrées dans le monde.

Depuis celle du 26 décembre 2004 d’une amplitude de 9,1, sur l’échelle de Richter survenue au large des côtes indonésiennes et engendrant un tsunami des plus dévastateurs, d’autres événements d’une violence approximative ont eu lieu.

A l’image d’Hubert REEVES, Il est grand temps d’avoir « Le mal de terre » et de penser à notre planète. Savoir l’écouter, c’est savoir se sauver. Nous devons prendre conscience de notre dépendance. Sans elle, nous ne sommes plus.

En un peu plus de 20 ans, les enregistrements et photographies de Maurice et Katia KRAFFT ont contribué à une meilleure connaissance des éruptions volcaniques. Leur travail a permis de constituer le plus important fonds iconographique recensé dans leur domaine de prédilection.

Le Parc Régional des Volcans d’Auvergne, Vulcania, se situe dans la Chaîne des Puys. Il est prévu qu’un hommage leur soit rendu.

Le 3 juin 1991 Maurice et Katia KRAFFT étaient au Japon pour suivre l’éruption du Volcan Unzen. Comme à l’accoutumée, ils avaient devancé, dans toutes les acceptions du terme, la cohorte de journalistes restés prudemment plus en retrait.

Était-ce le jour ou le volcan de trop ? Au terme de plus de 20 ans de mises en danger victorieuses, avaient-ils été mus par un sentiment d’invulnérabilité ? Rien ne pouvait leur arriver, pas à eux !

L’ampleur des nuées ardentes a pris tout le monde de court, journalistes, pompiers inclus.

Tout comme les séismes ou les tsunamis, les coulées pyroclastiques, n’ont pas d’états d’âme.

L’histoire de ce couple désormais célèbre et respecté, ne pouvait se terminer autrement. En lettres de cendres leurs noms sont inscrits sur les flancs de chaque volcan étudié.

20 ans que Maurice et Katia KRAFFT nous ont quittés. 20 ans déjà !

À propos de l'auteur

user_images/288042_fr_img_07212c.jpg

ARIELLE KECH

J'essaie de créer une certaine alchimie entre mes recherches internet et
  • 14

    Articles
  • 8

    Séries
  • 0

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!