Allier travail et études : ce qu'il faut savoir sur l'alternance

Contrat d'apprentissage ou de professionnalisation, le monde de l'entreprise s'ouvre aux jeunes et l'alternance forme des professionnels compétents.

Dans une société qui valorise de plus en plus l'expérience professionnelle et le savoir-faire, l'alternance remporte un succès croissant auprès des entreprises et des étudiants. Autrefois dévalorisée et considérée comme réservée aux sections professionnelles, elle a fait ses preuves et gagnent aujourd'hui les formations supérieures. Masters en fac, écoles de commerces ou d'ingénieurs, les voies de l'excellence s'ouvrent à l'alternance et les entreprises en raffolent. En quoi consiste t-elle ?

Apprendre son métier en continuant ses études

Beaucoup de jeunes ne savent pas ce qu'ils veulent faire comme métier ou dans quoi se spécialiser une fois la branche choisie. L'alternance répond à leur problématique et consiste à suivre des cours dans une école, un centre de formation ou à la faculté, tout en travaillant dans une entreprise pour mettre en pratique les théories apprises. Un contrat est signé entre l'école, l'étudiant et l'entreprise qui accueille ce dernier. Le rythme alterné dépend de l'école. Souvent le schéma trouvé est une semaine de cours pour trois semaines travaillées, une semaine sur deux, voire deux jours en cours pour trois jours travaillés par semaine.

La solution pour gagner un salaire et financer ses études

L'étudiant bénéficie à la fois des avantages du statut salarié et étudiant. S'il n'est plus affilié au régime de sécurité sociale étudiant, la LMDE , et n'a pas autant de vacances que ces semblables en formation classique, il a la chance de toucher un salaire tous les mois, d'avoir une mutuelle de santé avec son entreprise, des congés payés et d'autres avantages en nature en fonction de son employeur : comité d'entreprise, tickets restaurants, primes, etc. D'autre part, l'élève conserve son statut étudiant qui peut lui donner droit à de nombreuses réductions : cinémas, restaurants, transports, sports, etc.

Enfin, autre atout non négligeable, l'étudiant n'a pas besoin de s'endetter pour financer ses études car la formation est prise en charge soit par les organismes de formation professionnels de type OPCA , soit par l'entreprise elle-même, en fonction du contrat signé. Quand on sait qu'une école peut coûter en moyenne 8000 à 9000 euros par an, cela peut faire une sacré économie d'argent.

Quel salaire peut-on toucher en contrat d'alternance ?

Le salaire est calculé sur la base du Smic. Il dépend également de l'âge et de l'année de formation. Dans le cadre d'un contrat d'apprentissage , l'étudiant peut gagner de 25% à 78% du SMIC, soit en 2011 : 1 065 euros net. En contrat de professionnalisation , pour des jeunes de moins de 26 ans, les salaires sont légèrement supérieurs et peuvent atteindre 85%. Les plus chanceux pourront tomber sur des grilles de salaires très élevées ou des postes de commerciaux avec salaire variable. Il arrive que certaines apprentis touchent près de 2000 euros par mois.

Comment trouver une entreprise et quand commencer à chercher?

Il vaut mieux commencer à postuler le plus tôt possible. Les difficultés du calendrier de recrutement restent les mêmes : l'été et les fêtes de fin d'année sont les périodes les plus creuses alors que septembre et décembre sont des mois plus propices à l'ouverture de postes. Pour une admission après-bac, il faut commencer dès le milieu d'année de terminale car avant le rush des examens, on entre dans des périodes de révisions, puis les vacances et le temps passe très vite. Pris par le temps, beaucoup d'étudiants se retrouvent en septembre sans inscriptions et se rabattent sur des solutions par dépit pour se retrouver dans des filières qui ne sont pas faites pour eux.

Pour trouver une entreprise, il faut se constituer un bon CV , rédiger des lettres de motivation personnalisées et éplucher, les réseaux sociaux comme LinkedIn ou Viadéo, les offres de recrutement sur les sites des entreprises ou des sites de candidatures mélangées comme Monster ou Michael Page. Enfin, ne pas négliger les candidatures spontanées et le réseau personnel : amis, famille, jobs d'été, etc. qui souvent se révèlent être encore plus efficaces que les canaux traditionnels.

Sources : smic-horaire.fr, lemonde.fr

Sur le même sujet