Histoire de la mode de luxe selon les différentes époques

La mode naît, évolue, s'efface puis revient: elle est cyclique. Les couturiers imaginent la femme et l'habillent depuis des décennies. Zoom sur leur travail
4

La mode qui reflète toujours l’air du temps, ne cesse d’évoluer, une évolution non linéaire qui se traduit par des retours vers le passé ou encore des projections dans un pseudo futur. Chaque tendance exprime alors une rupture.

Début des années 1900, des femmes libérées à la sensualité exacerbée

1900 à 1909, milieu de la mode, les femmes sont libérées du corset inconfortable pour elles, voire dangereux pour la santé. La mode devient plus pratique et confortable pour les femmes, qui conservent malgré tout leur féminité. Elles doivent rester belles et coquettes. Les principaux acteurs de cette période sont : Charles-Frédéric Worth, Paul Poiret, Jeanne Lanvin qui sera quant à elle la première à créer des vêtements pour toutes les classes d’âges.

Courant des années 1910 à 1919, la femme occidentale découvre le maquillage. La première marque de cosmétiques a été créée par Helena Rubinstein . Elle apporte des coloris pourpres et or qui mettent le visage encore plus en valeur. Elle encourage les femmes à prendre soin d'elle et à être encore plus coquettes. Sa première concurrente sera Elisabeth Arden, suivi un peu plus tard de Mr Schueller, le fondateur du groupe L’Oréal.

La tendances modes des années folles

Durant les années 1920-1929 : période des années folles. C'est la fin de la Première Guerre mondiale et la crise économique et sociale de 1929. La tendance de la mode est le style « à la garçonne » ou androgyne. Un style qui consiste à adopter une silhouette masculine tout en étant féminine. Les femmes portent des jupes mais aussi, et de plus en plus, des pantalons. Elles cultivent la minceur, se coupent les cheveux et arborent des coupes courtes. A travers leur style vestimentaire, elles expriment leurs revendications. Ce style à la garçonne aura même du succès auprès des stars. L’actrice Marlène Dietrich porte le pantalon dès 1933. Un style «androgyne» mis en avant par Coco Chanel et plus tard par Yves Saint-Laurent .

Les années1930-1939 marquent le retour à l’élégance. Moins masculine, la femme doit être également sportive et bronzée. Elle a abandonné la coupe courte pour des coupes de cheveux plus longs. Une femme trop maquillée est jugée vulgaire. Cette période a été représentée par les couturières Elsa Schiaparelli et Nina Ricci .

Durant l'après-guerre, les couturiers encouragent les femmes à l'extravagance

La période de 1950 à 1959 voit émerger un grand nombre de couturiers indépendants. A cette époque, les accessoires -escarpins, foulards, ceintures, gants, chapeaux et bijoux- deviennent des produits indispensables. Christian Dior avec son concept « new look » prône « l’artificiel », la mode extravagante même au niveau du maquillage de la femme. Les femmes portent des talons aiguilles qui sont très à la mode.

La période des années 1960-1969 a été marquée par les évènements de 1968. Suite à cela, les femmes veulent de plus en plus prouver leur indépendance. Très mince, la femme reprend le look masculin. La coupe « yé-yé » des Beattles est des plus tendance. Elle porte des bottes à talons plats, des collants en laine et se maquille beaucoup moins pour un aspect plus naturel.

Années 1970, le luxe prend une nouvelle dimension et souligne la sophistication grandissante des femmes

Les années 1970-1979 : la mode aspire à mettre en valeur le corps et les formes de la femme. Une mode que Thierry Mugler saura représenter avec ses modèles qui accentuent les épaules des femmes et la taille de guêpe. Il considère la femme comme une déesse. Jean-Paul Gaultier , réputé comme étant l’enfant terrible du milieu de la mode, va imposer son style qui repose sur la confusion des genres. Il ne démarque pas la mode masculine de la mode féminine. Cette période voit apparaître de nouveaux créateurs et la mode anglaise se développe de plus en plus : Vivienne Westwood, John Galliano, Stella McCartney , Alexander McQueen , etc.

La période 1980-1989 est un succès pour le secteur du luxe avec une croissance à deux chiffres. Les individus accordent beaucoup d’importance à l’aspect physique et au côté esthétique. Le recours à la chirurgie esthétique devient de plus en plus fréquent. La sophistication prend de l’ampleur.

Sources : linteranaute.com, « Luxe…Stratégies Marketing » - Danielle Allérès, « Le luxe » - Jean Castarède, L'expansion, chicstyle.canalblog,unemarque-unstyle.skyrock.com

Sur le même sujet