Islay, l'autre route du whisky

L'Ecosse compte deux grandes régions à whisky: le Speyside et l'île d'Islay. C'est sur cette dernière que l'on trouve les fameux whiskies tourbés.
49

Pour les amateurs de whisky , la petite île d’Islay, dans les Hébrides intérieures, est de renommée mondiale. Sauvage, isolée, connue autant pour ses whiskies et ses colonies d'oiseaux et de phoques que pour ses vestiges celtiques, elle n’est toutefois pas facile d'accès. De Glasgow, comptez trois heures de route (bus ou voiture) jusqu’à l’embarcadère du ferry, à Kennacraig, sur la péninsule du Kintyre, puis deux heures de bateau, pour la rejoindre. Une fois arrivé, le mieux est de loger dans le village principal de Bowmore, situé dans le centre de l’île. De là, vous trouverez aisément des bus qui vous déposeront à proximité des distilleries (il suffit parfois de demander au chauffeur) ; certains jours, vous devrez emprunter la fourgonnette du Royal Mail qui fait office de transport en commun sur quelques trajets!

Mais en toute logique, votre exploration des distilleries d’Islay commence à Bowmore.

Bowmore

La distillerie Bowmore se situe au cœur du village, à côté de la piscine, en bordure du Loch Indaal. Elle se présente sous la forme de beaux bâtiments blancs dont on peut admirer le reflet dans l’eau depuis la jetée du petit port. Toutes les distilleries d’Islay sont situées au bord de l’eau, mer ou loch, car elles ont été bâties à une époque où les matières premières et les marchandises transitaient par bateau. C’est pour cela qu’aujourd’hui, où le fret est opéré par camions, les distilleries sont loin des routes principales.

Bowmore est l’une des rares distilleries d’Ecosse à disposer de son aire de maltage. Le whisky est entreposé dans des caves situées un peu en dessous du niveau du loch, ce qui lui donnerait sa saveur si particulière, tourbé et iodé à la fois. L’eau chaude qui sert à sa fabrication est réutilisée pour chauffer la piscine municipale au lieu d’être rejetée.

Prenez un bus pour Port Ellen, au sud de l'île.

Port Ellen

Le village bâti autour d’une baie abrite l’une des deux gares maritimes de l’île (l'autre étant à Port Askaig). La distillerie Port Ellen ne fonctionne plus. Ses bâtiments servent d’aire de maltage pour les autres, qui n’ont plus la place, hormis Bowmore. Les bouteilles de Port Ellen que l’on peut encore trouver sont donc hors de prix.

Le mieux est de continuer à pied ou en vélo le long de la route qui prolonge Lennox Street, à l'est du village; les trois distilleries suivantes sont, en effet, côte à côte. Attention au poids lourds qui passent régulièrement.

Laphroaig

C’est le premier grand whisky tourbé de renommée mondiale. A l'époque de la prohibition aux États-Unis, il était le seul à pouvoir entrer légalement dans le pays, parce qu'il était vendu par... les pharmacies comme médicament! La distillerie Laphroaig ne se visite que sur rendez-vous.

Lagavulin

Voisin de quelques centaines de mètres, située sur un site magnifique au fond d’une baie dominée par les ruines du château de Dunyvaig, la distillerie de Lagavulin a été construite, à l’origine, pour concurrencer celle de Laphroaig. Ses fondateurs espéraient créer le même whisky (avec la même eau, le même air, le même climat). Ils n’y sont pas parvenus, tant une multiplicité de détails fait l’unicité d’un whisky. Mais Lagavulin, avec son goût puissamment tourbé au point d’en être déséquilibré, est désormais plus renommé que Laphroaig.

Ardbeg

Troisième grand whisky tourbé du côté de Port Ellen, Ardbeg bénéficie lui aussi d'un cadre naturel splendide. L'établissement joue aussi la carte de l’hospitalité avec le Old Kiln Café.

Retour à Bowmore pour embrayer sur la suite; prenez un bus pour Port Askaig. Une fois au terminus, remontez la route A846 et tournez à droite après un demi-mile pour rejoindre Caol Ila.

Caol Ila

La distillerie occupe le site le moins charmant de toutes les distilleries d’Islay, coincé au pied d’une colline tombant dans l’eau, en contrebas d’un petit village. En face se trouve l’île désolée de Jura (où est située une distillerie). Dans les bâtiments, entièrement modernisés, est produit un whisky des plus savoureux et des plus complexes.

Les plus enragés d'entre vous retournerons à Port Askaig pour prendre le bac menant sur l'île de Jura. Encore plus désolée et battue par les vents que Islay, Jura abrite elle aussi une célèbre distillerie qui se visite.

Sinon, rebroussez chemin, reprenez la A846 en direction de Bowmore et tournez sur la prochaine route à droite.

Bunnahabhainn

Une petite route de campagne sinueuse traverse de fabuleux paysages avant d’arriver dans une magnifique baie à l’eau turquoise et au sable blanc où rouille une épave de bateau. C’est là que se niche le grand complexe de la distillerie de Bunnahabhainn (prononcez Bu-na-ha-venn). C’est le seul whisky non tourbé de l’île.

Retour en direction de Bowmore. Soit vous retournez au village et reprenez un bus pour Port Charlotte, soit vous vous arrêtez avant, dans le hameau de Bridgend, et attendez un bus ici.

Bruichladdich

Bruichladdich est située sur la route A847 menant à Port Charlotte, un pittoresque village à ne pas manquer. La distillerie, rachetée dans les années 2000, a gardé ses vieux bâtiments d’origine mais a été entièrement modernisée. Moins connue que les autres, l’établissement est l’un des rares en Ecosse à procéder à son propre embouteillage; la visite permet d’observer l’opération de remplissage des bouteilles trapues typiques de la marque. Mais la distillerie est aussi fameuse pour certaines de ces anecdotes impliquant le Pentagone et la guerre en Irak …

Kilchoman

Cette distillerie a ouvert en 2005. Fondée par des anciens de Bowmore et de Ardbeg, il s'agit d'un petit établissement qui malte une partie de son orge et procède à son embouteillage. Plus d'informations dans cet article .

A lire aussi: Sur la route du whisky dans le Speyside

Sur le même sujet