Jeux vidéo: la prévention sur iPhone

L'association E-Enfance propose aux parents un site Internet et une application iPhone pour savoir si un jeu vidéo convient bien à leur enfants.

Il n’est pas toujours facile pour des parents de savoir si tel ou tel jeu vidéo convient à leurs enfants. De mieux en mieux conçus, de plus en plus réalistes, parfois violents, les titres disponibles ne sont pas toujours faits pour les enfants justement, à peine pour les adolescents. Une norme européenne appelée PEGI (Pan Eurpean Game Information) peut servir de guide. Elle indique à partir de quel âge un jeu peut être joué ; pour cela, un logo assez voyant figure au dos de chaque boîte de jeu.

Mais une association française, E-Enfance, dédiée à la protection des mineurs dans leur utilisation des nouvelles technologies et des outils multimédias, a voulu aller plus loin.

Tous les jeux testés

Elle a créé et tient à jour un site Internet consacré à l'information sur les jeux vidéo, pour toutes les consoles (Wii, Xbox, DS, PlayStation…). Jeux Video Info Parents compte 700 fiches, toutes conçues de la même manière, en trois parties: d’abord une description basique du jeu (ce qu’il faut faire, le scénario, etc.), ensuite ce qu’en dit la norme PEGI et enfin les commentaires plus poussés de E-Enfance.

En la matière, il faut savoir que tous les jeux vidéo cités (Assassin's Creed, Metal Gear Solid, Dofus, Flight Simulator, Donkey Kong, Call of Duty, World of Warcraft...) ont été testés, joués, soit par un membre de l’association soit par des spécialistes du jeu vidéo ou du graphisme œuvrant pour le compte de E-Enfance.

Cadre familial

L’objectif n’est pas de dire si le jeu est bien ou non, mais de signaler ce à quoi il faut veiller ou, au contraire, en quoi tel ou tel titre se distingue et peut convenir à un enfant. Il ne s’agit pas seulement d’évoquer la violence ou le réalisme, mais aussi des problématiques plus globales qui peuvent affecter le cadre familial.

Par exemple, l’argent: certains jeux en ligne nécessitent un abonnement mensuel, d’autres sont gratuits, mais ensuite, les joueurs sont invités à acheter des éléments de jeu en cours de partie pour améliorer leurs performances et leurs personnages. Dans la mesure où ce sont les parents qui financent leurs enfants, autant qu’ils sachent ce genre de chose… Les joueurs, surtout les plus jeunes, s'exposent aussi à des risques d'arnaques, au marché noir d'éléments de jeu, etc., comme il est indiqué sur la fiche de World of Warcraft.

Sauvegarde sur Assassin's Creed II

Autre mise en garde, le temps de jeu. Selon comme ils sont conçus, des jeux vidéo peuvent entraîner les joueurs dans des parties d’une longueur infinie (c'est le cas des Sims, par exemple). E-Enfance signale donc si un titre permet de sauvegarder la partie, impliquant que le joueur peut arrêter quand il veut sans risque de perdre son avancée (comme avec Assassin's Creed II). Un moyen d’éviter, ou de limiter, les débats entre parents et enfants.

La communication entre joueurs fait également l’objet d’une certaine vigilance. Sur Internet, les jeux multijoueurs disposent de messagerie interne et de forums associés; autant de moyens pour un mineur de se faire contacter par des inconnus. Il est donc nécessaire que les parents le sachent et veillent au grain.

Depuis cet automne, E-Enfance décline son site en une application pour iPhone, téléchargeable gratuitement sur l’App Store. Ce programme, appelé Jeux VIP, sert à se renseigner sur un jeu directement en magasin: il faut lancer l’application, cadrer le code-barre de la boîte du jeu avec l’appareil photo, prendre le cliché. La fiche du jeu rédigée pour le site Internet apparaît alors automatiquement sur l’écran de l’iPhone. Désormais, vous ne pourrez plus dire que vous êtes démuni!

Sur le même sujet