Procrastination et télévision: une alliance fatale

La procrastination est bel et bien la tendance du siècle actuel. Mais quand celle-ci est dominée par le petit écran, il faut agir! Solutions.
110

Procrastiner est un mécanisme qui consiste à remettre régulièrement au lendemain ce qu'on peut faire aujourd'hui. Est-ce avoir peur d'accomplir une tâche ou de ne plus savoir la finir? Les raisons sont multiples et les conséquences sont vastes: stress, comportement dépressif, angoisse, pression, déclin des fonctions cognitives...et à force de ruminer à en avoir le vertige, la plupart des gens essayent de fuir en s'adonnant à des remèdes divers pour dissimuler les difficultés éprouvées. Et parmi les moyens les plus accessibles, la télévision trône!

La télévision, un divertissement hypnotique

La plupart des gens (surtout ceux qui procrastinent) trouve que la télévision permet de calmer les angoisses, de détendre et de faciliter le sommeil. C'est tout à fait normal, la télévision est une activité relaxante voire hypnotique. Eckhart Tollé, philosophe et écrivain d'origine allemande, l'a clairement énoncé dans son texte philosophique: " Relaxation par la télévision: subconscience ": "Votre mental est inactif seulement dans le sens où il ne produit pas ses propres pensées. Cependant, il absorbe continuellement les pensées et les images provenant de l'écran, cette activité vous mène dans un état passif d'hypersensibilité, similaire à l'hypnose(...) A l'instar des drogues, la télévision possède une qualité de dépendance"(1). Selon Eckhart Tollé, la télévision est donc une drogue licite aux effets néfastes sur le cerveau humain. En sachant qu'une personne qui procrastine a souvent tendance à céder à la tentation de fuir ses obligations, la boîte à merveilles est pour elle le meilleur refuge. Ainsi vulnérable, le procrastinateur risque de devenir téléphage (personne consommant la télévision de façon importante).

Comment se désintoxiquer de la télévision

En position stand-by, la personne dépendante ne fait plus qu'une avec son écran. Cette fusion peut engendrer des conséquences négatives sur la vie personnelle, sociale et professionnelle de la personne concernée et l'une des conséquences les plus fréquentes est l'isolement.

Alors, pour se libérer de l'emprise du téléviseur et pour ne plus dépendre de son divertissement manipulateur, il faut faire quelques concessions; changer les mauvaises habitudes:

  1. S'observer pour mieux se connaître,
  2. S'arrêter sur les gestes compulsifs pour mieux se contrôler. Par exemple, éviter le geste automatique d'allumer la télévision une fois rentré à la maison,
  3. Limiter le temps passé devant l'écran, surtout pendant le moment du repas. D'abord, pour éviter les troubles digestifs en visionnant des images qui peuvent comporter un contenu violent (journal télévisé) et puis, le repas est un moment convivial dont il faut profiter pour se retrouver en famille,
  4. Eviter de prendre l'habitude de grignoter en regardant la télévision, cela peut provoquer une prise de poids rapide,
  5. Devenir sélectif dans le choix des programmes télévisés. Il est préférable d'opter pour des émissions qui donnent à réfléchir, pour mieux développer l'esprit critique. Par exemple, regarder un film ou une émission littéraire et en discuter par la suite avec les membres de la famille,
  6. Profiter du moment présent. Au lieu de passer le temps d'un week-end à se projeter dans des histoires de contes de fée ou des fictions, il vaut mieux organiser des sorties réelles, en famille ou entre amis (pique-nique, randonnée, musé, théâtre...),
  7. Déplacer la télévision dans une autre pièce (le salon par exemple) au cas où elle se trouve dans la chambre à coucher. C'est une solution efficace pour favoriser le dialogue dans le couple et pour éviter l'isolement,
  8. Eviter la télévision comme moyen pour retrouver le sommeil, il est préférable de lire un livre ou d'écouter une musique douce.

Bannir le silence

Les procrastinateurs sont souvent des gens qui ont besoin de l'appui et du soutien d'une autre personne pour les guider et leur montrer la bonne voie:

  1. Accepter son mal pour mieux l'affronter,
  2. En parler. Quelqu'un qui procrastine est ébloui par sa pensée négative. De ce fait, il est plus judicieux de cesser de nourrir cette pensée en la partageant avec quelqu'un d'autre (parent, ami...). Après cet échange, elle paraîtra superficielle et facile à surmonter,
  3. Acheter un agenda pour apprendre à s'organiser. L'agenda est le meilleur outil pour se fixer des objectifs et pour noter une liste de tâches à accomplir ou de décisions à prendre dans un délai déterminé. Et en rayant à chaque fois le travail réalisé, l'estime de soi sera renforcée.

(1) Extrait du livre "Nouvelle terre", Eckhart Tollé : http://sergecar.perso.neuf.fr/textes_2/tolle9.htm

Sur le même sujet