Journées du patrimoine

Les 17 et 18 Septembre se dérouleront les Journées européennes du patrimoine. L'occasion de découvrir ou redécouvrir (presque) gratuitement certains sites.
15 Sept

Le Robert définit le patrimoine comme étant un bien, un héritage commun d'une collectivité, d'un groupe humain.

Le patrimoine est aussi et surtout une initiation à la découverte et à la curiosité culturelle.

Les Journées européennes du patrimoine

Elles ont été créées en 1991 par le Conseil de l'Europe, avec le soutien de l'Union européenne. Elles s'inspirent du modèle "Journées Portes ouvertes des monuments historiques" créées en 1984 par le ministère de la Culture française. Elles naissent à l'initiative de Jack Lang, alors ministre. Elles prennent une dimension européenne après que d'autres pays d'Europe créent leurs propres portes ouvertes.

En 2010, ce sont 50 Etats européens (dont l'Ukraine, l'Islande et la Turquie) qui participent à l'évènement. Sans oublier Taïwan qui, en 2001, s'associe à la manifestation, pourtant toujours qualifiée d'européenne.

Les Journées du patrimoine sont l'occasion de visiter des musées, des monuments historiques.

Le patrimoine français regorge de richesses culturelles et reste une invitation au voyage.

Ces journées sont un beau prétexte pour découvrir ou redécouvrir l'histoire hors des manuels scolaires, et ce gratuitement, ou presque. Elles sont également l'occasion de faire de belles "rencontres" architecturales et, par extension, artistiques.

Les pierres sont lourdes d'histoire et notre pays a toujours inspiré le monde.

Une invitation au voyage

Le patrimoine français est plein de vitalité, contrairement à ce que l'on pourrait en penser.

La 28e édition a cette année pour thème "le voyage du patrimoine". Il faut dire que la visite d'un monument historique est le meilleur passeport pour un bond en arrière.

On peut aussi en profiter pour en apprendre plus sur les différents corps de métiers. Architectes, ingénieurs, artistes...

Qui plus est, la confluence ethnique a permis de créer de nouvelles formes, favorisant une perpétuelle évolution de l'art et de l'imagination.

L'édition 2011 en chiffres

  • 21 musées ;
  • 160 monuments historiques ;
  • 10 hauts lieux de mémoire ;
  • 2e service d'archives en France ;
  • 200 bibliothèques et centres documentaires ;
  • 3 millions de photographies ;
  • 21 100 titres de films ;
  • plus de 20 formations musicales ;
  • plus de 1000 musiciens professionnels.

Sur le même sujet