La Communauté du Sud : en serez-vous mordu(e) ?

Le titre de la série signée Charlaine Harris ne vous dit peut-être rien. Celui de la série qui en découle, par contre...
16 Août

Bienvenue à Bon Temps !

Le récit se déroule à Bon Temps, petite ville fictive de la Louisiane. L’endroit a son charme, ses commères et, surtout, ses vampires.

L’héroïne s’appelle Sookie Stackhouse. Agée de 25 ans, elle travaille comme serveuse au Merlotte’s , un bar tenu par son ami et patron, Sam. Cette jolie blonde, dont la plus grande peur se résume à l’ennui, ne tardera pas à voir sa vie bouleversée par un soir d’Eté. Elle a un petit frère, Jason. Depuis la noyade de leurs parents, c’est Granny, leur grand-mère, qui s’occupe d’eux.

Lui s’appelle Bill Compton. Beau ténébreux et inquiétant à souhait, il n’est autre qu’un vampire.

La rencontre des deux se joue en coulisses, sur le parking non éclairé du Merlotte’s , vers une heure trente du matin. Bill inspire aussitôt le dégoût au lecteur. Froid, distant mais d’une bienséance ahurissante, il s’insinue peu à peu dans la vie de Sookie qui, auprès de lui, trouve une sérénité bienvenue. En effet, la jeune femme est télépathe. A Bon Temps, tout le monde ou presque la prend pour une folle et d’ailleurs, à plusieurs reprises, Bill lui demande qui est-elle. Elle est en fait cette femme qui ne parvient à lire dans les pensées du vampire.

Des vampires, me direz-vous, on en a déjà suffisamment entendu parler. Oui mais non.

Le mythe du vampire by Charlaine Harris

Ces buveurs de sang sont à mille lieues d’Edward et Bella, héros de la saga Twilight . Certains d’entre eux raffolent encore du sang humain. En règle générale, les vampires de Charlaine Harris vivent en pleine débauche, participent à des orgies et dorment dans leurs cercueils le jour.

En dépit de ce côté gentleman dont les femmes pourraient raffoler, Bill Compton est pas mal obsédé par ce qu'il a sous la ceinture, au même titre que les siens.

Une loi interdisant de les tuer a été votée à travers les Etats-Unis, et des droits leurs sont également attribués. C’est ainsi que Bill revient à Bon Temps, après une vie passée sur les routes, afin de récupérer l’héritage de son descendant. Il acquiert alors une grande maison pas très loin de celle de Sookie, à l’orée d’un cimetière.

Vampire or not vampire ?

Deux meurtres sont commis à Bon Temps en l’espace de quelques jours. Quelle folie ! Maudette et Dawn sont retrouvées à leurs domiciles respectifs, assassinées. Leur point commun ? Elles fréquentaient toutes deux un bar de vampires et se faisaient régulièrement mordre. Leur autre point commun ? Elles passaient souvent la nuit avec Jason Stackhouse, frère de Sookie, un jeune homme séduisant mais pompeux.

De là découle une atmosphère de doute : et si le sang synthétique mis au point par les Japonais, le true blood, ne leur suffisait plus ? Seul hic, les victimes ont été étranglées.

Il y a un meurtrier à Bon Temps, et il semble mettre un point d’honneur à éliminer une à une les serveuses de chez Merlotte’s .

True Blood

Une série télévisée inspirée de La Communauté du Sud est actuellement en cours de tournage. Depuis 2008, les quatre premiers volets ont été adaptés.

Fidèle aux romans, True Blood s’avère néanmoins plus crue que ceux-ci. Déjantée à souhait, elle a été créée par Alan Ball, également à l’origine de Six feet under .

Le générique, quant à lui, regroupe en quelques minutes tout ce qui fait de la Louisiane ce qu’elle est. Son gospel, ses maisons typiques, ses strip-teaseuses. Il est vrai qu’une aura exceptionnelle se dégage de ce coin-là. La série a justement su saisir ce petit plus et surtout le retranscrire en images.

Pour conclure

Dans ce premier roman fou fou fou, vous découvrirez le monde de la nuit. Vous y croiserez même le King, vampirisé alors qu’il n’était pas encore tout à fait mort. Vous éprouverez à la fois compassion et dégoût envers Bill Compton, et suffoquerez devant la naïveté flagrante de Sookie Stackhouse.

Vous sourirez de la bêtise dont fait preuve le frère de l’héroïne et ne pourrez que retenir votre souffle quand notre serveuse affrontera pour de bon l’assassin de Bon Temps.

L’histoire va bien au-delà de la simple romance entre Sookie et Bill. Elle retranscrit avec justesse les sentiments et joue la carte de la tolérance à l’égard de quiconque serait différent de soi. Les mots employés par l’auteure s’alignent avec harmonie. Seul bémol, la narration à la première personne ferait peut-être un tantinet défaut à Charlaine Harris. Une nuance bien vite pardonnée, à en croire le rythme effréné qu’adopte l’intrigue.

Sur le même sujet