L'Egypte oubliée

1000 ans avant les pyramides, l'Histoire de l'Egypte ancienne ne ressemblait pas à celle que l'on imaginait il y a encore cinq années.
25 Août
12

Des dynasties oubliées en Egypte ?

En effet, Abydos a accueilli les corps des premiers rois il y a près de 5000 ans. Des légendes couraient sur le sujet. Il s'avère en fait que le roi Eléphant, le roi Chacal et les rois Scorpions aient bel et bien existé, fondant la civilisation pharaonique.

L'Histoire de l'Egypte ancienne commence avec le roi Ménès. Il s'agit du premier de la Ière dynastie. Malgré une identité discutée (il a été identifié à Narmer), il semblerait finalement, et ce d'après Günter Dreyer, que Ménès soit en réalité Aha, fils de Narmer.

Une dynastie 0 existerait donc, à laquelle appartiendrait Narmer.

Il s'avère malheureusement que l'identification des souverains soit rendue difficile concernant les listes royales Les noms des rois des Ière et IIème dynasties sont inscrits sur des cartouches, qui n'existaient pas à l'époque où régnaient ces premiers pharaons. On les désigne sous un nom, Horus, de la même manière qu'il y a eu le règne de Scorpion.

La nécropole d'Oum el-Kaab

Elle s'étend sur 13 hectares et se compose de trois parties :

- au Nord, le cimetière prédynastique ;

- au centre, celui où sont ensevelis les rois de la fin de la dynastie 0 et ceux de la Ière ;

- au Sud, les complexes funéraires de six souverains et une reine de la Ière dynastie, et de deux rois de la IIème.

C'est dans cette nécropole même qu'ont été imaginés les grands principes de l'art funéraire égyptien.

L'évolution de l'architecture des tombeaux reflète celle du pouvoir.

Les 600 inhumations du cimetière prédynastique ont été retrouvées dans une nécropole classique, celle commune à toute l'Egypte. Les fosses ont été creusées à même le sable.

Ce cimetière sera plus tard réservé à l'élite. Y sont ainsi inhumés les premiers chefs et souverains, dans de vastes tombeaux à caveau unique ou à chambres multiples. Celles-ci contiennent de nombreuses offrandes.

Le plus impressionnant des tombeaux prédynastiques est attribué au roi Scorpion. Il contient douze chambres funéraires réparties sur une surface d'environ 50 mètres carrés. Il s'agit de la tombe U-j, probablement construite sur le modèle d'un palais de souverain.

Les sépultures évoluent ensuite en vastes complexes, comportant un spacieux caveau pour le roi, entouré de magasins et d'un grand nombre de chambres subsidiaires (jusqu'à 200 pour Djer).

Des squelettes de lions, de chiens, et de jeunes gens pour la plupart âgés de moins de 25 ans, ainsi que de nains, ont été retrouvés à proximité. Il s'agit probablement de sacrifiés enterrés afin qu'ils accompagnent le roi dans l'au-delà. Cette coutume cessera à la fin de la Ière dynastie.

Osiris

Le "seigneur de l'Ouest" n'apparaîtra dans le panthéon égyptien que vers 2300 av. J.-C, soit à la fin de la Vème dynastie. Il a sans doute été importé de Babylone ou de Sumer, et serait en relation avec Tammuz, une divinité de la fertilité qui, elle aussi, revient à la vie.

Selon la mythologie égyptienne, Osiris serait un roi ancestral assassiné par son frère Seth après une première et vaine tentative. Seth l'aurait découpé en quatorze morceaux avant de les jeter dans le Nil. Isis, leur soeur à tous deux, et épouse d'Osiris, parvient à reconstituer la dépouille de ce dernier et concevra ainsi Horus, leur fils posthume.

Les fidèles du dieu pensent, vers 2000 av. J.-C (soit au Moyen Empire), retrouver le tombeau d'Osiris parmi ceux des premiers rois, à Abydos.

Sur le même sujet