Le palais du Louvre, du Moyen Age à la Révolution

Plus célèbre musée de Paris, le Louvre a connu de nombreuses évolutions, passant du statut de forteresse médiévale à lieu d'Art et d'Histoire.
14

Avec la Joconde , la Victoire de Samothrace et la Vénus de Milo , le musée du Louvre peut se targuer de posséder des œuvres parmi les plus célèbres et les plus emblématiques de l'histoire de l'art européen. Avant d'être ce musée mythique de Paris, il était la résidence principale des rois de France jusqu'à ce que Louis XIV ne décide de déplacer la cour à Versailles.

La forteresse moyenâgeuse du Louvre

Si le Louvre se rattache à Louis XIII comme Versailles se rattache à Louis XIV, il ne faut cependant pas croire que ce château date du XVIIe siècle. Comme pour bon nombre de châteaux royaux, la construction de ce palais s'étend sur plusieurs siècles et la mise en route du chantier remonte à Philippe II de France dit Philippe-Auguste.

La création de la forteresse du Louvre remonte au temps des croisades lorsque Philippe-Auguste quitte la France accompagné de Richard Cœur de Lion pour la troisième croisade déclenchée par la prise de Jérusalem par Saladin. Pour protéger Paris des Plantagenêt, parents du roi capétien, Philippe Auguste érige une enceinte, dont la construction s'étend sur vingt ans, et un donjon fortifié de plus de trente mètres de hauteur, le Louvre.

La forteresse n'est pas encore une résidence royale. Saint Louis (Louis IX) agrandit le donjon fortifié au XIIIe siècle puis, au siècle suivant, le trésor royal anciennement enfermé à la Maison du Temple rejoint le Louvre. C'est sous le règne de Charles V que le Louvre devient une résidence royale. Avec la guerre de Cent ans et l'agrandissement de Paris, il convient de protéger à nouveau la capitale avec une enceinte qui, cette fois, englobe la forteresse.

Le palais du Louvre, demeure des rois de France

Charles V fait de l'ancien château défensif un palais somptueux grâce à son architecte, Raymond du Temple, à qui l'on doit la Grande Vis, un escalier monumentale connu aujourd'hui par les peintures. Amateur d'art et collectionneur, Charles V y transfère une grande partie de sa bibliothèque et de nombreuses œuvres d'art. Tapisseries, sculptures et boiseries, ornent l'intérieur du palais.

De ce Louvre moyenâgeux il ne reste hélas qu'une partie des fondations que l'on peut encore visiter aujourd'hui. Après le décès de Charles VI, le palais est abandonné pour un siècle et il faut attendre François Ier pour que le vieux château renaisse à la vie. La grosse tour est détruite rompant totalement avec l'ancien donjon pour devenir un palais Renaissance.

Henri II puis ses fils, François II, Charles X et Henri III, participent au développement architectural du palais. La construction des Tuileries ordonnée par Catherine de Médicis influe sur le Louvre. En effet, la reine mère décide de relier le Louvre aux Tuileries par une grande galerie, à l'instar de son cousin florentin, Cosme Ier de Médicis, qui relia le Palais Pitti au Palazzo Vecchio . Ce projet n'aboutit que sous le règne d'Henri IV.

Le Grand Dessein du Louvre, d'Henri IV à Louis XIV

Si la Renaissance fit beaucoup pour transformer la forteresse en palais princier, c'est à partir du règne d'Henri IV que le Louvre aborde sa phase monumentale. Avec le Grand Dessein du Louvre, le souverain entend donner au palais une ampleur jamais égalée.

Le Grand Dessein, c'est avant tout la jonction entre les Tuileries et le Louvre. Entre 1595 et 1610, Henri IV fait construire la Galerie au bord de l'eau par les architectes Louis Mézeneau et Jacques II Androuet du Cerceau. On aménage la Galerie des Rois au-dessus de la Petite Galerie. Autres modifications incluses dans le Grand Dessein: l'aménagement de la cour carrée qui ne sera achevée que sous Louis XV. Henri IV veut également supprimer les vestiges médiévaux, en ruine, et exproprier les quartiers entre les deux palais

Mais tous ses projets sont arrêtés à sa mort. Son fils Louis XIII ne s'intéressant pas au Louvre (il n'a que 9 ans à la mort de son père) le chantier ne reprend que quinze ans plus tard. C'est sous son règne et sous celui de son fils, Louis XIV, que le Louvre prend son aspect que nous lui connaissons.

Le Louvre devient lieu d'art et de culture

Le grand projet de Louis XIV, c'est Versailles, aussi, le Grand Dessein de son grand-père ne sera jamais véritablement achevé. En 1682, la cour s'installe de façon permanente à Versailles. Dix ans plus tard cependant, le Louvre voit son statut évoluer. En effet, le palais est investi par l'Académie royale des Beaux-Arts qui va l'utiliser pour exposer les œuvres du Salon et certains artistes y habitent de manière régulière.

Louis XV poursuit les projets de son aïeul mais il n'est plus question du Grand Dessein. Sous la direction du marquis de Marigny, directeur des bâtiments du Roi, la cour carrée est achevée avec l'aide des architectes Jacques-Germain Soufflet, architecte favori de Marigny, et Ange-Jacques Gabriel, premier architecte du Roi.

C'est Marigny qui, le premier, a l'idée de transformer le palais en musée. Il faut dire que l'on s'y connaît dans sa famille en matière d'art... Rappelons que Marigny est le frère de la marquise de Pompadour. Mais il faut attendre la révolution française pour que les grands projets muséaux voient le jour et que le Louvre devienne le musée que l'on connaît aujourd'hui.

Suite de cet article : Le musée du Louvre, de la Révolution à nos jours

Sur le même sujet