« Arrête de pleurer Pénélope » au théâtre des Feux de la Rampe

Une comédie décapante mêlant amours et amitiés, qui nous dévoile, au fur et à mesure de la pièce, le mal-être profond de ses trois personnages.

Jouée tous les soirs dans ce petit théâtre coquet du 9è arrondissement de Paris, la nouvelle version du spectacle est à voir absolument. On passe des rires aux larmes en quelques secondes et les actrices jouent leur rôle à la perfection. Décors, mise en scène, dialogues cocasses et grinçants, accrochez-vous à vos fauteuils. Oreilles prudes s’abstenir…

Un scénario bien ficelé

Trois copines d’enfance (Pénélope, Chloé et Léonie) se retrouvent dans l’appartement de Pénélope pour enterrer la vie de jeune fille de leur amie Lola. Sauf que Lola, le fil conducteur de toute la pièce..ne viendra jamais.. L’annonce de ce mariage renvoie chacune d’elles à leurs propres déceptions. Commence alors une succession de tirades les plus folles. De la caricature poussée de Léonie par Chloé en passant par un très original mais pas banal show dansant entre Léonie et Pénélope, la situation n’est pas monotone. A travers cette mise en scène, on comprend que les trois filles se connaissent depuis le lycée et sont ou plutôt étaient les meilleurs amies du monde. Pourquoi alors ces tensions entre Léonie et Chloé ? C’est ce qu’on tente de découvrir tout au long de la pièce.

La psychologie personnages

Le rideau s’ouvre sur l’appartement de Pénélope qui organise la soirée pour Lola. L’ambiance est au rose bonbon, elle même est habillée de façon acidulée. En arrière plan, le poster d’un homme. On comprendra plus tard qu’il s’agit de son ex, parti pour un autre, départ dont elle ne s’est jamais remise. Un canapé rose et des accessoires d’un même style placent le décor. On découvre peu à peu, son ultra-sensibilité et son dévouement aux autres. Elle est éducatrice pour enfants handicapés et rêve de vivre dans un monde de fées. Le but de sa soirée est en fait de rapprocher ses amies et de pallier à sa solitude. Elle ne supporte pas les tensions et « chouine » à chaque tirade un peu salée.. Chloé est la première à arriver. D’un look plus sobre, jeans, t-shirt, elle est très énervée. Son ami vient de la demander en mariage. A elle qui est contre cet acte d’union. Ecrivain, on comprend peu à peu, qu’elle est plutôt pigiste et que sous sa carapace dure, se cache une fille triste de ne pas pouvoir donner des enfants à l’homme qu’elle aime. A Léonie de faire une entrée fracassante. Elle est attachée de presse et vit à cent à l’heure. Talons hauts et mini-jupe la caractérisent. Mais on découvre bien vite que la vie qu’elle mène n’est pas si trépidante. Actrice ratée, elle est la maîtresse d’un gamin pseudo-acteur. Sous ses airs de business woman, elle est fragile et insatisfaite. Tour à tour, les filles se mettent à nu.. Les masques tombent et les filles se promettent de prendre leur vie à bras le corps. Léonie et Chloé finissent même main dans la main...Mais est-ce seulement pour faire plaisir à leur amie commune ?

La morale l’histoire

En résumé, cette pièce nous fait réfléchir sur le comportement humain en terme d’amitié. S’use t-elle avec le poids des années ? Des personnes en apparence si différents au niveau de leurs métiers, leur look, leurs goûts ou tout simplement leurs idées, arrivent-ils encore à être amis ? Qu’est ce qui maintient cette amitié ? Souvent, il faut chercher longtemps pour retrouver ce fil d’Ariane dans le labyrinthe des sentiments.

Dans cette situation, on peut dire que peut-être, est-ce la solitude des êtres et leurs difficultés à trouver le bonheur dans leurs histoires d’amour et dans leur vie professionnelle, qui les relie encore un peu. A elles de nous le dire…

Ne manquez pas d’aller voir cette pièce si vous le pouvez. Vous passerez un très bon moment. Pour connaître tous les horaires, allez directement sur l e site du théâtre. Bon spectacle.

Sur le même sujet