Asthme professionnel: les métiers à risque

Six métiers sont principalement concernés par l'asthme: du boulanger au coiffeur en passant par le peintre, il est nécessaire de prendre des précautions.
8

L’Observatoire national des asthmes professionnels (Onap) recherche, depuis quelques années déjà, les origines et les agents étiologiques responsables de l’asthme professionnel. Il est en mesure aujourd’hui, de lister les principaux métiers à risque.

Qu'est-ce que l'asthme professionnel?

C'est un asthme le plus souvent de type allergique qui est déclenché par l'exposition d'une personne à une substance chimique sur son lieu de travail. Les premiers facteurs qui se remarquent sont l'hyperactivité bronchique, une difficulté à expirer et des troubles ventilatoires obstructifs. Si les troubles respiratoires se font plus pesants lors des journées au travail, il s'agit certainement d'un asthme professionnel.

Les boulangers et les pâtissiers

C'est la profession la plus touchée: 20% des asthmes professionnels sont remarqués dans cette profession dont le plus souvent chez les hommes. L’élément en cause serait la farine de blé et de seigle présente dans le pain, les brioches et tout autre gâteau que fabriquent les boulangers et les pâtissiers tous les jours. Certains enzymes tels que la cellulase et certains contaminants de la farine comme les blattes ou les papillons pourraient être également d’autres facteurs à prendre en compte.

Les métiers de la santé

10% des asthmes professionnels sont détectés dans les professions médicales et paramédicales touchant en majorité les femmes comme les infirmières par exemple. La principale étiologie serait le latex présent dans les gants utilisés par le tout personnel dans leurs gestes quotidiens. Certaines molécules à propriétés désinfectantes et antibactériennes comme les ammoniums quaternaires en seraient également la cause.

Les coiffeurs

On détecte dans ce métier environ 8% des asthmes professionnels dus dans la majorité des cas aux molécules présentes dans les décolorations capillaires du nom de persulfates alcalins. Les autres produits utilisés comme pour la permanente ne seraient pas, quant à eux, concernés ou du moins de manière très discrète.

Les peintres et les travailleurs du bois

8% des asthmes professionnels sont observés chez les peintres et notamment les peintres au pistolet de l’industrie automobile. La composition des peintures utilisées pour les carrosseries en serait la cause première. Les solvants aggraveraient les cas à cause de leur facteur irritant et astringent. De même que pour les travailleurs du bois (5% des asthmes sont détectés dans cette profession) qui utilisent des vernis composés d’agents nocifs comme les isocyanates des vernis ou encore qui inhalent la poussière de bois.

Les personnels de nettoyage

Le pourcentage de 5% des personnes touchées par l'asthme professionnel détecté il y a quelques années est en hausse continuelle. En effet, ce métier est particulièrement sensible car le personnel regroupe plusieurs étiologies comme le latex des gants, le caoutchouc, l’ammonium quaternaire des détergents, la chloramine mais aussi les acariens et autres insectes. Les produits utilisés sont fabriqués sous forme de spray ce qui implique une pénétration directe dans les poumons.

Les éleveurs aussi peuvent être concernés par l'asthme professionnel. Les principaux agents responsables seraient les allergènes animaux et végétaux. Ils représentent néanmoins moins de 5% des métiers à risque.

L’asthme professionnel n’est pas à prendre à la légère et une visite régulière chez le médecin avec bilans et tests cutanés si nécessaire est préconisée pour tous les sujets à risque exerçant l’une des professions citées ci-dessus.

Sur le même sujet