Les amoureux de Peynet au musée des Cartes à jouer de Paris

Jusqu'au 13 mars 2011, une exposition intitulée « Peynet un peu, beaucoup, passionnément » rassemble des œuvres du célèbre illustrateur des « amoureux ».

Peintures, dessins publicitaires, esquisses, poupées, mais aussi automates: le musée des Cartes à jouer dédie une salle entière aux travaux du dessinateur Peynet, prêtés pour l’occasion par sa famille et ses proches. Nés autour des années 45 au détour d’un kiosque de Valence, l’amoureux transi aux cheveux raides et au chapeau rond et sa douce aux formes charnues sont représentés sous toutes leurs formes.

L’orchestre céleste de Peynet reconstruit pour l’exposition

Né au début du siècle, Peynet devient célèbre grâce à ses amoureux. Il est alors l’emblème même du romantisme et de l’amour dès l’après guerre. On se l’arrache.

Il signe un contrat avec les Galeries Lafayette en 1946 et crée les automates de l’orchestre céleste pour la vitrine de Noël du magasin. Les musiciens sont représentés sous le célèbre kiosque si cher à Peynet. L’exposition au musée des Cartes à jouer , l’a reconstruite. Les automates ont été réparés, les plumes des anges recollées… et voilà même qu’ils se remettent à jouer pour le plus grand plaisir des visiteurs!

Peynet et les produits dérivés

S’enchaînent ensuite, au fil de la visite, les affiches publicitaires, les couvertures de livres et même les pochettes de Marcel Amont. Peynet dessine pour Dior, illustre Les Lettres de mon moulin de Daudet, esquisse des robes pour des poupées et crée même son jeu de cartes à jouer dans lequel le roi de cœur est représenté agenouillé donnant son cœur à une belle dame au balcon, tandis que la dame de pique apparaît de façon très coquine, un simple trèfle lui servant de culotte. Pas si innocents que ça les amoureux!

Peynet accorde également le droit de faire imprimer ses œuvres sur des foulards et autres supports et peint même sur de la porcelaine pour le fabricant Rosenthal. Le bijoutier Murat crée les célèbres médailles des amoureux en plaqué or qui ont, à l’époque, un succès fou, présentés dans leur écrin en forme de coeur. En parallèle, Peynet exerce son art dans les quotidiens tels que Paris Magazine ou The Boulevardier laissant libre cours à son imagination avec ses dessins humoristiques.

Le jeu concours de la Saint Valentin animé par Annie Peynet

A l’occasion de la Saint Valentin, la fille de Peynet, crée le jeu concours de l’Amour. Le principe est simple: chacun peut déclarer sa flamme sur papier libre ou par e-mail. Toutes les folies sont permises. Les deux gagnants se verront remettre, dès le 13 février, une lithographie originale de l’artiste. Un beau cadeau pour fêter les amoureux!

Quatre musées dédiés aux trois-cents œuvres de Peynet existent dans le monde dont un à Antibes, un à Brassac-les-Mines, mais également deux au Japon où l'artiste est renommé. A noter pour les inconditionnels de l’artiste qui voudraient suivre un pèlerinage!

Sur le même sujet