Le PSG et l'enjeu Qatari

Depuis l'été 2011 et l'achat du Paris Saint Germain par les Qataris de QSI (le fonds du Qatar), le monde du football se tourne vers la capitale Française.

Eté 2011, le PSG entre dans une nouvelle dimension :

Depuis l'été 2011 et le rachat du Paris Saint Germain par le fonds d'investissement Qatari QSI, les observateurs sportifs du monde entier se tournent vers la capitale Française en quête d'un scoop ou d'une rumeur folle annonçant le futur Messi, ou lui même d'ailleurs, du côté du PSG.

Kaka, Tevez, Pato, Beckham, autant de grands noms du football qui ont alimenté les rubriques des grands quotidiens sportifs Européens, en vain, puisque tous ont décliné l'invitation du Cheick Al Thani, magnat du pétrole et du gaz naturel.

Depuis le début de l'ère Qatarie, le club de la Capitale a dépensé près de 260 millions d'euros afin de former une équipe capable de relever les challenges du football business Européen. Durant l'été 2012, Nasser El khelaifi, le président du PSG, est parvenu a attirer dans ses filets le géant Suédois Zlatan Ibrahimovic, star mondiale, ainsi que le jeune Brésilien Thiago Silva, considéré comme le meilleur défenseur central du monde. Tous deux ont été extirpés des griffes du Milan AC et de la troupe à Berlusconi.

L'arrivée de tels joueurs a été réalisée à grands coups de pétrodollars, de salaires mirobolants et de bonus pécuniers, mais quelles sont les réelles raisons de ce soudain attrait Qatari pour la capitale Française?

Le football : une vitrine médiatique incontournable

Le sport attire les foules et nombreux sont ceux qui s'y intéressent par le biais des médias. Le football est sans nul doute la discipline qui génère le plus de profits financiers, notamment grâce aux contrats télévisuels et au Sponsoring. Les plus grandes firmes ( Nike, Adidas) en ont fait un business florissant en "s'achetant" littéralement les joueurs les plus prestigieux afin de représenter leurs collections vestimentaires, et ce, pour des centaines de millions d'Euros.

David Beckham est sans nul doute la preuve la plus criante des ambitions du club Français. Joueur de renommée mondiale devenu star, par son image, en Major League Soccer (La ligue de football Américaine), après avoir fait les beaux jours des plus grands clubs mondiaux, Manchester United ou le Real Madrid notamment.

L'Anglais s'est vu proposer un contrat en faveur du PSG, non pas pour jouer, car à bientôt 38 ans, le Spice Boy (surnom lui venant de sa relation avec la chanteuse des Spice Girls Victoria) est en fin de carrière mais celui-ci sait très bien vendre son image (publicité, Presse people), et c'est ce que le Cheick Al Thani vise pour son club. La simple rumeur d'une venue de Beckham en France a fait bondir la vente des maillots Parisiens floqués du nom de la star Anglaise, et a fait vendre beaucoup de papier... Le Spice Boy a, dans un premier temps et contre toute attente décliné l'invitation, prétextant un contexte familial inapproprié pour ses enfants.

On parlait alors d'un contrat d'une année et demie et d'un salaire brut mensuel de 800 000 euros par mois!

Tout le monde a alors cru à la fin du feuilleton Beckham au PSG. C'était sans compter sur les ambitions démesurées du club et sur l'acharnement des dirigeants Qataris à obtenir la star en leur sein. Fin Janvier 2013,un an, quasiment, jour pour jour après les premières rumeurs de sa venue, David Beckham est annoncé officiellement comme nouvelle recrue du Paris Saint Germain. L'affaire se serait conclu en seulement quelques heures. A peine le temps, pour l'Anglais, de prendre l'avion et d'atterir dans la capitale Française le lendemain matin afin d'y parapher un contrat de 5 mois, à savoir jusqu'à la fin de la saison de Ligue 1.

Lors de la conférence de presse, organisée à la hâte pour ce transfert retentissant, le manager général du club, le Brésilien et ex-joueur du PSG Leonardo, s'est empressé d'annoncer que David Beckham reverserait la totalité de son salaire et de ses primes à des organisations caritatives Parisiennes, en faveur de l'enfance. Un simple salaire de 2200 euros lui serait alloué chaque mois, une bien faible somme pour un joueur de football, qui plus est de son envergure!

Beaucoup crieront au scandale et affirmeront qu'il s'agit là d'une manoeuvre astucieuse pour contourner la fiscalité Française.

Pour les supporters de football, l'essentiel étant de savoir quand David Beckham allait débuter sous ses nouvelles couleurs.

Mais à un âge déjà bien avancé pour une carrière professionnelle, quel rôle allait jouer le Spice Boy dans les ambitions "futuristes" du club?

Plus qu'un enjeu sportif, le Qatar souhaite investir, et vite, mais pour quelles raisons?

Des richesses éphémères, un besoin d'investir rapidement

Les observateurs affirment que d'ici 20 ans, et compte tenu du "pillage" pétrolier en cours au Qatar, les richesses de leur sol seront quasiment épuisées. Il est donc d'un grand intérêt d'investir dans les domaines susceptibles de rapporter beaucoup d'argent à court terme, le football en est le meilleur exemple. Le but étant de créer une dynamique financière de grande ampleur, par des résultats sportifs, du sponsoring mais surtout une renommée mondiale qui permettrait, à terme, d'évoluer sur les seuls revenus liés au sport.

Manchester City, Malaga, sont autant de club rachetés par les Milliardaires Qataris. Si, pour le premier club, le changement de propriétaire s'est plutôt bien déroulé avec un titre de Champion d'Angleterre en 2012, pour Malaga, l'affaire est toute autre. En effet, vierge de résultats sportifs probants malgré beaucoup de dépenses, l'équipe Espagnole est au bord du dépôt de bilan. Rien ne semble donc acquis pour les dirigeants du PSG qui prennent, on l'imagine, cet échec comme un avertissement pour leur propre club.

Conscients de leurs limites mais aussi forts de leur richesse actuelle, les Qataris ont vu dans le sport la vitrine médiatique incontournable qui leur manquait. Proposant, à tout-va, leur candidature afin d'accueillir les plus grands évènements sportifs à venir, ils parviennent aujourd'hui à être pris au sérieux et à faire figure d'épouvantail parmi les autres candidats, moins aisés mais pour beaucoup, plus légitimes. Le résultat ne s'est pas fait attendre.

L'organisation des Mondiaux de Natation leur a été attribuée pour 2014, les Mondiaux de cyclisme pour 2015, tout comme ceux de Handball cette même année et, pour finir, la Coupe du Monde de football 2022! Cette dernière a d'ailleurs fait couler beaucoup d'encre récemment, avec ce que les journalistes ont appelé le Qatergate . Plusieurs accusations mettant en cause de potentielles manipulations financières ayant permises aux Qataris d'obtenir l'organisation de la plus prestigieuse des compétitions footballistiques.

Quoi qu'il en soit, le Qatar ne semble pas vouloir s'arrêter en si bon chemin et les dirigeants du PSG font d'ores et déjà "rêver" les amateurs de football en France. Les colonnes des journaux spécialisés ne paraissent pas un seul jour sans être alimentées par les rumeurs de transferts les plus folles. Après Ibrahimovic, Thiago Silva, Lucas Moura, Thiago Motta, Lavezzi et dorénavant David Beckham, c'est au tour de l'entraîneur du Real Madrid José Mourinho et de son attaquant vedette Cristiano Ronaldo d'être imaginés au Paris Saint Germain!

Le Real Madrid avait déboursé plus de 90 Millions d'Euros pour attirer le joueur Portugais évoluant alors à Manchester United. Le PSG serait prêt à multiplier cette sommes par deux....

Sur le même sujet